Le coaching de Beaumelle donne la victoire aux Français en fin de match face à une équipe de Côte-d’Ivoire dominatrice

Les champions du monde (Fifa) en titre ont eu besoin de 93 minutes pour venir à bout d’une équipe de Côte-d’Ivoire des grands jours, en match amical à Marseille ce vendredi.

Dominés dans tous les espaces par des Ivoiriens solides physiquement et techniquement supérieurs, le 11 de France a bien profité d’un mauvais coaching de l’entraineur des Éléphants, pour inscrire le but de la victoire dans le temps additionnel.

blank

En effet, en faisant sortir ses piliers que sont Ibrahim Sangaré (PSV Eindhoven), Wilfried Zaha (Crystal Palace), Nicolas Pépé (Arsenal) et Sébastien Haller (Ajax) dans le dernier quart d’heure, le coach français Patrick Baumelle a offert la victoire à une équipe de France à la trappe, escamotée, symbolisée par un Paul Pogba dépassé.

Dans un stade vélodrome plein à craquer, les Bleus de Didier Deschamps privés de Mbappé, Benzema et Ngolo Kanté, ont été durant plus de 90 minutes à la recherche de leurs repères, contre une équipe de Côte-d’Ivoire, combattante et dominatrice.

Les Éléphants ont en effet sorti un match des grands jours, avec un étincelant Nicolas Pépé, un Zaha battant, un milieu de terrain solide dirigé de main de maître par Franck Kessié (AC Milan), Ibrahim Sangaré et Michael Jean Séri, sans oublier une immense défense avec Aurier, Ghislain Konan, Willy Boli, Eric Bailly et le portier Sangaré.

Liman Serge

blank

Trois joueurs ont connu ce vendredi soir leur première sélection en équipe de France. Christopher Nkunku qui était titulaire en attaque. William Saliba, entré à la place de Raphaël Varane (58e), puis le Lensois Jonathan Clauss qui a suppléé Kingsley Coman (88e).

Patrice Beaumelle, sélectionneur de la Côte d’Ivoire : « La France, une machine de guerre qui a la réussite », sur Lequipe.fr

H. S., à Marseille

Patrice Beaumelle (sélectionneur de la Côte d’Ivoire, battue (2-1) par la France en match amical) : « Le très haut niveau, ce sont les détails. Si on veut faire progresser cette grande nation du football, on doit tous travailler pour ça. Ce soir je suis fier. Je serais venu avec un meilleur visage (si on n’avait pas encaissé ce dernier but), on méritait ce match nul. On a montré qu’on avait une belle équipe capable de rivaliser avec ce qui se fait de mieux et même de se montrer séduisant avec le ballon.

« Didier Deschamps a tout gagné et il a encore la rage à la dernière minute »

Au quotidien, je suis toujours en train de travailler sur les détails. C’est sur le long terme. Tant que je serai à la tête de cette équipe, je ne lâcherai pas. Cette équipe a une âme, on l’a vu encore ce soir. J’espère qu’on sera récompensés à l’avenir. Quand on veut gagner, il faut aller le chercher. Il faut s’inspirer de ça. Avec l’équipe de France, on sent une machine de guerre qui a la réussite. Didier Deschamps a tout gagné et il a encore la rage à la dernière minute. Mais on est dans le vrai, il faut continuer. »

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

2 commentaires sur “Le coaching de Beaumelle donne la victoire aux Français en fin de match face à une équipe de Côte-d’Ivoire dominatrice

  1. ===== DECELER LE POSITIF EN TOUTES CHOSES ======

    Oui on a perdu dans une confrontation qui semblait partir pour le match nul.

    Ayons cependant l’honnêteté de RECONNAÎTRE que depuis sa confrontation avec l’Algérie à la CAN, le coach BAUMELLE a enfin trouvé son équipe et que cette dernière tourne très bien. Ce match de référence contre les Fennecs reste donc le point de départ d’une génération appelée à évoluer vers les sommets.

    Il faut trouver toutes les opportunités pour multiplier ce genres de rencontres face â des adversaires de bon calibre et au cours desquelles le coach a l’obligation de FAIRE TOURNER LES JOUEURS en donnant la chance à TOUS de sentir l’adrénaline du maillot national au-delà des sempiternelles convocations et positionnements sur le banc de touche.

    Personnellement et vous le savez certainement, voir un KONATE Karim, très performant sur le continent africain, entrer dans ce match même pour 3 secondes, m’a comblé de joie. De même que les autres remplaçants entrer en jeu.

    Les défenseurs qui commettent cette double faute sur le corner (sa provocation et mauvais marquage) ont eu l’occasion d’apprendre et de retenir une leçon qui leur fera grand bien, j’en suis persuadé, LE JOUR DUN MATCH (NON) AMICAL !

    Bon vent Coach ! Le boulot est bon dans cette belle dynamique de progrès.

  2. Ya des matchs qu’on ne perd pas rien que pour le moral de la troupe, mémé des matchs amicaux, c’est ce qui fait des grands champions. Baumelle a donné la victoire à Deschampas qui va continuer à se targuer d’invaincus blablabla. Les Pepé, Haller, Zaha, Bailly n’étaient pas venus à Marseille pour perdre contre leur alter-egos en bleus.

    Et autre detail, cette equipe ne marque pas assez…elle n’a inscrit qu’un petit but en deux matchs contre l’Egypte et contre la France

Comments are closed.