Après les pleurs l’Algérie demande à rejouer le barrage face au Cameroun

Après les pleurs l’Algérie demande à rejouer le barrage face au Cameroun

Pertes de temps, simulations de blessures imaginaires, supporters sur la pelouse en joie courant de gauche à droite après l’égalisation (1-1) à trois minutes de la fin de la 2e mi-temps des prolongations. Jets de bouteilles d’eau et de projectiles en tout genre contre les Camerounais, plusieurs dizaines de personnes derrière les buts d’Onana occupées à le distraire, deux buts refusés par le Var dont un, pour un bras qui marque au lieu de la tête… Bref, la Fédération algérienne de Football et son président démissionnaire ont apparemment suivi un autre match.

En novembre 2009, malgré la polémique liée à la main de Thierry Henry, à l’origine du but de William Gallas lors du barrage retour France-Irlande (1-1, ap), la FIFA avait très rapidement clos le dossier. Un précédent qui ne laisse quasiment aucun espoir aux supporters algériens.

«Arbitrage scandaleux» : l’Algérie demande officiellement à rejouer le barrage face au Cameroun

La Fédération algérienne, s’estimant lésée par l’arbitrage, a formulé un recours auprès de la Fifa.

Une élimination qui ne passe pas. Deux jours après avoir perdu sa place à la Coupe du monde dans les arrêts de jeu face au Cameroun, la Fédération algérienne de football tente le tout pour le tout en déposant un recours auprès de la Fifa pour faire rejouer le match. « La FAF a introduit auprès de la Fédération internationale de football association (FIFA) un recours à l’encontre de l’arbitrage scandaleux ayant faussé le résultat du match barrage retour Algérie-Cameroun disputé le 29 mars 2022 au Stade du Chahid Mustapha Tchaker de Blida, explique un communiqué officiel de la Fédération algérienne. La FAF est déterminée à user de l’ensemble des voies légalement permises pour se faire rétablir dans ses droits et rejouer la rencontre dans des conditions garantissant l’honnêteté et la partialité de l’arbitrage. »

Pour rappel, lors de cette rencontre, deux buts ont été refusés à l’attaquant algérien Islam Slimani par l’arbitre Gambien de la rencontre, Bakary Gassama. Le Cameroun s’est qualifié en marquant le but de la victoire par Karl Toko-Ekambi dans les dernières seconde de la prolongation, sur une erreur de marquage de la défense algérienne. Dans ce communiqué, la FAF demande également « l’ouverture d’une enquête » par la Fifa pour faire « toute la lumière sur l’arbitrage » de cette rencontre.

Avec Leparisien

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires