Le geste de solidarité de Dominique Ouattara aux associations de personnes handicapées en Côte-d’Ivoire

Le geste de solidarité de Dominique Ouattara aux associations de personnes handicapées en Côte-d’Ivoire

Société/ Le ministre des affaires sociales invite les personnes handicapées à fonder une seule association

Les associations des personnes en situation de handicap ont commémoré lundi dernier au Palais de la culture, la journée internationale des personnes en situation d’handicap. Une occasion pour leurs associations, notamment la Fahci de Dogo Raphaël et l’Union nationale des femmes handicapées de Côte d’ivoire (Unafehci) de Anne Marie Konan, d’exprimer des doléances. Le soutien du gouvernement à cette activité est venu du ministre des affaires sociales Adama Camara qui a pris une part active aux festivités.

La Première Dame Dominique Ouattara, marraine était représentée par la ministre-gouverneure Raymonde Goudou Coffie.
Par la voix de Dogo Raphaël plusieurs doléances ont été exprimées par les personnes handicapées. Elles portent pour l’essentiel sur ce qui doit être fait pour un meilleur encadrement et épanouissement de la personne handicapée dans la société.

Entre autres préoccupations, Dogo Raphaël a présenté la Côte d’ivoire comme un modèle en Afrique en matière de protection des personnes en situation d’handicap. Toutefois, il a invité le gouvernement à un début de mise en œuvre des différentes conventions internationales signées par notre pays. Il a également émis le souhait de voir créé un secrétariat d’état auprès du ministre des affaires sociales chargé des personnes handicapées. Un conseil national des personnes handicapées, la mise en œuvre du fonds d’insertion, la reconnaissance par l’état de la langue des signes sont aussi au nombre des revendications lors de cette journée.

Des doléances qui ont été bien entendues.

La Première Dame a offert 5 millions de francs et Mme Goudou a exprimé ses mots de soutien et d’encouragement à ses filleuls. L’ancienne ministre de la Santé a également rappelé les actions de la Première dame en faveur de toutes les couches vulnérables en Côte d’ivoire y compris les personnes handicapées.

Le ministre de tutelle a étalé les actions du gouvernement en faveur de cette catégorie de citoyens. En particulier le recrutement dérogatoire de 1800 personnes à la Fonction publique, l’octroi d’une subvention annuelle de 80 millions de Fcfa aux 50 associations reconnues. Sur ce sujet, il va user d’un ton ferme pour enjoindre les différentes associations à se dissoudre et à fonder une association unique.

« Vous devez vous muer en une seule organisation. Vous devez parler d’une seule et unique voix. Elle sera plus audible. J’insiste, c’est l’union qui fait la force. Il ne doit pas avoir dans notre pays plusieurs associations d’handicapés. Il y a trop de présidents dans notre pays », a exhorté Adama Camara. Et pour ce qu’il a été donné d’entendre au cours de cette cérémonie, les concernés sont prêts à suivre la tutelle dans sa doléance.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires