Un million de producteurs de la Filière café-cacao auront leur carte de « producteur recensé »

La cérémonie de remise symbolique de cartes aux producteurs a eu lieu, le mercredi 6 avril 2022, à l’ex-Caistab au Plateau.

Une véritable révolution. Le producteur de café-cacao qui a été recensé va bénéficier d’une carte de producteur à vocation multifonction. La remise de cette carte a eu lieu, ce mercredi 6 avril 2022, à Abidjan-Plateau.

A cette occasion, le directeur général du Conseil du café-cacao, Yves Koné, a rappelé que l’opération de Recensement des producteurs de café-cacao et leurs vergers (RPCCV) a été réalisée du 15 avril 2019 au 31 décembre 2020. Il en résulte que 993031 producteurs ont été recensés dont 8% sont des femmes et 92% des hommes. En outre, la superficie totale des parcelles de café-cacao levée est de 3,2 millions d’hectares. « Ce sont les producteurs recensés, soit environ un million qui auront leur carte », a fait savoir M. Koné.

Sur la base du RPCCV, a dit le DG, le Conseil café-cacao a démarré l’opérationnalisation du système national de traçabilité depuis 2021 qui a abouti à l’option d’une carte QR pour le producteur. « Cette carte est dotée de deux technologies. Il y a en premier lieu le QR code qui comprend les informations sur le producteur. A savoir son nom et prénoms, la superficie de ses parcelles et des informations sur les membres de son ménage. En second lieu, il y a une puce bancaire qui permet d’utiliser la carte comme un portefeuille électronique pour les paiements relatifs aux ventes de produit, les dépôts et envois d’argent ainsi que les transactions commerciales sur le café-cacao », a expliqué Yves Koné.

Le ministre de l’Agriculture et du développement rural a salué cette initiative du Conseil café-cacao. Selon Kobenan Kouassi Adjoumani, la carte du producteur induit plusieurs innovations. Il s’agit de la traçabilité de la production indispensable à la durabilité de la filière, de la sécurisation des transactions commerciales en évitant le transport du cash et le paiement effectif aux producteurs du prix bord champ garanti fixé par l’Etat. « Fini désormais les attaques des coupeurs de route lors des différentes campagnes. Le producteur dispose maintenant d’un moyen électronique pour percevoir son dû », s’est-il réjoui, tout en relevant les nombreuses actions posées par le Président Alassane Ouattara, au profit des producteurs depuis son accession au pouvoir.

C’est pourquoi, au nom des producteurs, Frédéric Ano, planteur à Padiégnan, dans la sous-préfecture de Yakassé Feyassé, dans le département d’Abengourou, a traduit sa reconnaissance au chef de l’Etat. Il a invité ses pairs producteurs qui ne seraient pas encore identifiés, à le faire.

Par ahua kouakou
Fratmat

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Share:
blank

Publié par La Rédaction