Accra/La Banque centrale du Ghana met en garde contre les transactions en monnaies étrangères dans le pays

La banque centrale du Ghana a mis en garde contre l’utilisation de devises étrangères pour effectuer des transactions commerciales dans le pays, ainsi que pour des opérations de change.

La Banque of Ghana (BoG) a publié jeudi 7 avril 2022 un avis détaillant les interdictions et décrivant les sanctions auxquelles les personnes s’exposent en cas de violation.

« De telles violations sont passibles, sur déclaration de culpabilité par procédure sommaire, d’une amende pouvant aller jusqu’à sept cents unités de pénalité ou d’une peine d’emprisonnement maximale de 18 mois, ou des deux sanctions », indique en partie l’avis.

La banque a déclaré qu’elle continuerait à travailler avec les agences de sécurité pour réprimer les opérations de change illégales et que les contrevenants seraient confrontés à la loi.

Le gouvernement ghanéen fait tout actuellement pour relancer l’économie du pays après plus de deux ans de ralentissement dû à la pandémie de covid-19.

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires