1350 soldats ukrainiens de la 36e brigade de marine se rendent à Marioupol

blank
This handout picture taken and released by the Ukrainian Interior Ministry press-service shows servicemen of the National Guard taking part in a military drill near the Ukrainian Azov Sea port of Mariupol on April 19, 2021. – The US State Department on April 19, 2021, branded as an « unprovoked escalation » reported Russian plans to block parts of the Black Sea, which could ultimately impact access to Ukrainian ports. Russian state media have reported that Moscow intends to close parts of the Black Sea to foreign military and official ships for six months. (Photo by STR / AFP)

Lire aussi Guerre en Ukraine : « Nous sommes en train de disparaître », alertent les défenseurs de Marioupol

Pendant plus de 40 jours de combats, « l’ennemi nous a encerclés et tente maintenant de nous détruire », a expliqué la brigade, regrettant le manque d’aide « du commandement de l’armée et du président » Volodymyr Zelensky. « Aujourd’hui sera probablement l’ultime bataille car nos munitions s’épuisent. […] Ce sera la mort pour certains d’entre nous et la captivité pour les autres », écrivait en début de semaine sur Facebook la 36e brigade de la marine nationale, qui fait partie des forces armées ukrainiennes.

Le 13 avril, le ministère russe de la Défense a indiqué que 1 026 militaires ukrainiens de la 36e brigade de marine se sont rendus, dont 162 officiers.

Le nombre de Marines ukrainiens qui se sont rendus aux militaires russes et de la RPD à Marioupol a atteint 1 350, a rapporté jeudi le quartier général de la Défense territoriale de la RPD.

« Nos guerriers continuent de capturer les militants de la 36e brigade des formations armées ukrainiennes à Marioupol. Au soir du 13 avril, 1 350 Marines ukrainiens se sont rendus », a déclaré l’agence sur sa chaîne Telegram.

Mercredi matin, le porte-parole du ministère russe de la Défense, le général de division Igor Konashenkov, a déclaré qu’à la suite d’une offensive réussie des forces armées russes et de la milice de la République populaire de Donetsk, un total de 1 026 militaires ukrainiens de la 36e brigade de marine se sont rendus, dont 162 officiers et 46 femmes. Environ 151 soldats portaient des blessures.

Le conseiller du président ukrainien, Oleksiy Arestovych, a affirmé qu’après une « manœuvre risquée », les derniers défenseurs de la ville avaient pu unir leurs forces. « Des unités de la 36e brigade indépendante de marine ont percé pour [rejoindre] le régiment Azov », a-t-il dit, sans préciser combien d’hommes de cette brigade avaient pu rejoindre les autres forces ukrainiennes, ni démentir la reddition de plusieurs centaines. Arestovych a affirmé que « les défenseurs de la ville, maintenant réunis, ont sérieusement renforcé leur zone de défense ».

La chute totale cette ville importante n’est plus qu’une question de jours affirme les experts. Les dernières forces ukrainiennes étant totalement encerclées, coupées de tout, des routes de la mer, des airs, sans aucun ravitaillement en munitions, ni provisions.

Avec agences

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Laisser un commentaire