L’ONG Avocats Sans Frontières lance une initiative de lutte contre la désinformation

En Afrique, les initiatives de lutte contre la désinformation se multiplient. Si, il y a encore deux ans, elles n’impliquaient pas toujours les médias africains, ces derniers sont de plus en plus mis à contribution pour du fact-checking.

En Côte d’Ivoire, l’ONG Avocats Sans Frontières a lancé une initiative de lutte contre la désinformation impliquant les médias numériques. Mis en place, en collaboration avec l’Union européenne (UE), le projet a pour but de prévenir l’action des fausses informations dans l’escalade des conflits et des tensions. Le projet est entré dans sa phase active le 12 avril dernier.

« Je voudrais inviter tous les acteurs de la presse numérique de Côte d’Ivoire à s’impliquer dans l’exécution de ce projet afin qu’il soit couronné de succès », a exhorté Lassina Sermé(photo), le président du Réseau des professionnels de la presse en ligne de Côte d’Ivoire (REPPRELCI).

L’initiative permettra, en partenariat avec le REPPRELCI, d’améliorer la capacité des médias numériques et des journalistes à collecter, vérifier et diffuser des informations crédibles. De nombreux ateliers sont prévus dans ce cadre pour renforcer les capacités des journalistes locaux. Un financement d’un million d’euros a été fourni par l’UE pour la réalisation de ces séances. L’initiative prévoit également des activités en Guinée, où les premières fondations du projet dans le pays sont en cours de négociation.

Il y a 2 ans encore de nombreux médias africains se plaignaient de ne pas être impliqués dans la lutte contre la désinformation sur le continent. Les grandes initiatives lancées notamment par des GAFA impliquaient essentiellement de grands médias occidentaux.

Servan Ahougnon
Ecofin

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Laisser un commentaire