Avec le soutien financier de l’Union européenne la CPI se rend en Guinée-Bissau pour convaincre de son adhésion au Statut de Rome

Communiqué de presse: 21 avril 2022

Le Président de la CPI se rend en Guinée-Bissau pour encourager la ratification du Statut de Rome

photo meeting with President Guinea Bissau

Le Président de la CPI Piotr Hofmański a rencontré le Président de la République de Guinée-Bissau Umaro Sissoco Embaló le 19 avril 2022 ©Presidencia de Republica/ GB

Les 19 et 20 avril 2022, le Président de la Cour pénale internationale (« CPI » ou « la Cour »), le juge Piotr Hofmański, s’est rendu en Guinée-Bissau où il a rencontré les plus hautes autorités du pays pour encourager la ratification du Statut de Rome, le traité fondateur de la Cour.

Le Président Hofmański a tenu des discussions productives avec S.E. Umaro Sissoco Embaló, Président de la République de Guinée-Bissau ; S.E. Cipriano Cassamá, Président de l’Assemblée nationale ; S.E. José Pedro Sambú, Président de la Cour suprême de justice ; S.E. Soares Sambú, Vice-Premier Ministre ; S.E. Suzi Barbosa, Ministre des Affaires étrangères ; S.E. Teresa Alexandrina da Silva, Ministre de la Justice ; et les présidents de groupes parlementaires.

Lors de ses conversations avec les autorités nationales, le Président Hofmański a souligné qu’en ratifiant le Statut de Rome, les pays montrent leur attachement à l’État de droit, à la paix et à la sécurité. Il a souligné que l’adhésion à la CPI est cruciale pour la prévention des crimes les plus graves au regard du droit international – génocide, crimes contre l’humanité, crimes de guerre et crime d’agression. Il a en outre souligné qu’en rejoignant la CPI, la Guinée-Bissau contribuerait à rendre plus universel le système de justice pénale internationale et renforcerait ainsi la lutte contre l’impunité et l’accès des victimes à la justice sur tous les continents du monde.

Au cours de sa visite, le Président Hofmański a également rencontré S.E. Anthony Ohemeng-Boamah, Coordonnateur résident des Nations Unies en Guinée-Bissau ; S.E. Sónia Neto, Chef de la délégation de l’Union européenne en Guinée-Bissau ; ainsi que d’autres membres du corps diplomatique basés à Bissau.

Le Statut de Rome, traité fondateur de la CPI, a été adopté le 17 juillet 1998 et est entré en vigueur le 1er juillet 2002. 123 États sont parties au Statut. La Guinée-Bissau a signé le Statut le 12 septembre 2000 mais ne l’a pas ratifié.

La visite a reçu le soutien financier de la Commission européenne.

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Laisser un commentaire