Sénégal: Pénurie de kérosène à l’aéroport Blaise Diagne, une des conséquences de la guerre en Ukraine, les avions cloués au sol

La plupart des carburants disponibles ou en réserves, sont actuellement redirigés vers le sous-continent européen dans sa partie ouest (UE), depuis l’éclatement de la guerre en Ukraine.

En effet, l’Union européenne dans sa volonté de s’émanciper des hydrocarbures russes a décidé de constituer d’importantes réserves, s’accaparant du coup presque tout ce qui sort des raffineries, pénalisant les autres régions du monde.

Du coup, des pays tels que le Nigeria ou le Sénégal commencent à expérimenter de graves dysfonctionnements dans leurs approvisionnements.

Au Nigeria où la situation est assez préoccupante, l’on n’est pas loin des émeutes de carburants.

Au Sénégal se sont les avions qui sont cloués au sol pour le moment.

(Hervé Coulibaly)

Pénurie de Kérosène au Sénégal : plusieurs avions cloués au sol à l’AIBD

La pénurie de Kérosène à l’aéroport Blaise Diagne de Diass commence à avoir des conséquences sur le trafic aérien. Plusieurs compagnies dont Brussels Airlines, arrivée – départ ou encore Air France ont annulé leurs vols, ce mercredi 20 avril.

Selon des informations livrées par la RFM, d’autres compagnies étrangères sont obligées de faire escale dans d’autres pays. Cette pénurie de kérosène a déjà entraîné une réunion de crise à l’Aibd qui a duré plusieurs tours d’horloge.

Lundi, la société de manutention de carburants aviation ( (SMCA) a alerté sur une indisponibilité de carburant à l’aéroport international Blaise Diagne (AIBD) pour une durée provisoire de 2 semaines. Mais le ministère du Pétrole, lors de son point de presse, avait rassuré en évoquant l’arrivée d’un bateau de carburant dans un délai maximum de 48 heures.

Les 2800 mètres cubes de kérosène restant sont destinés à l’Armée et à Air Sénégal. D’ailleurs, c’est l’une des rares compagnies qui a respecté ce mercredi, son planning de vol à l’AIBD.

Avec PressAfrik

blank
Aviation maintenance technician loads sustainable aviation fuel into the 2021 Boeing ecoDemonstrator. (Boeing photo)

DAKAR, ANTILLES : PÉNURIE DE CARBURANT DANS DES AÉROPORTS

François Duclos

Des aéroports au Sénégal comme dans les Antilles françaises souffrent d’un manque d’approvisionnement en carburant d’aviation, conséquence de la guerre en Ukraine comme de la reprise du trafic aérien post-pandémie de Covid-19.

L’aéroport de Dakar-Blaise Diagne a prévenu que les opérations d’avitaillement des avions ne pourront « plus se poursuivre à compter du mercredi 20 avril à 12h, pour une durée provisoire de deux semaines », un avertissement annoncé par la Société de manutention de carburants aviation (SMCady). Le système d’approvisionnement en kérosène est « fortement perturbé » en raison d’une « conjoncture internationale défavorable » et de « tensions inédites sur les prix de certaines matières premières », selon un communiqué de l’aéroport qui recommande donc aux compagnies aériennes de « prendre les dispositions nécessaires pour assurer l’autonomie en carburant des vols retours ». Hier, la ministre de l’énergie Sophie Gladima essayait toutefois de rassurer les opérateurs, annonçant de nouvelles livraisons de carburant « dans la semaine ».

La compagnie nationale Air Sénégal assure prendre « toutes les dispositions à son niveau, afin de pouvoir, durant la période annoncée, poursuivre ses opérations » habituelles avec les mêmes horaires. Air France a précisé que « suite à cette situation », les vols retour entre Dakar et Paris feront une escale à Las Palmas-Gran Canaria dans les îles Canaries (au prix d’un allongement de la durée de vol). Delta Air Lines fera de son côté escale au Cap Vert sur la laison entre NEw York et la capitale du Sénégal.

Dans le continent africain, ASKY a de son côté annoncé vouloir maintenir ses vols vers Dakar, avec plusieurs options comme transporter du carburant depuis l’aéroport de Bissau ou se ravitailler à Banjul « en extension de l’arrêt technique », selon son directeur commercial interrogé par Jeune Afrique. Selon qui Air Côte d’Ivoire va limiter à 100 le nombre de passagers dans ses Airbus A320neo afin pouvoir « remplir au maximum les réserves de carburant et faire l’aller-retour ».

Ce mercredi matin, seuls trois vols vers Dakar sont annulés selon Flightradar24 : ceux de Brussels Airlines en provenance de Bruxelles et de Banjul, et celui de Luxair depuis le Luxembourg.

Le même problème avait été noté dans les Antilles, depuis la fin du mois dernier selon l’Echo Touristique, mais serait là aussi en voie de règlement. Dans les aéroports de Fort-de-France et de Pointe-à-Pitre, on aurait ainsi conseillé aux pilotes d’emporter plus de carburant, les vols régionaux devant eux essayer de trouver du kérosène dans d’autres îles. La préfecture de Guadeloupe a cependant annoncé que la situation était « passagère », la Société Anonyme de Raffinerie des Antilles (SARA) ayant étant chargée de puiser dans ses stocks pour fournir le carburant d’aviation en Guadeloupe et en Martinique avant l’arrivée d’un navire chargé de kérosène.

Air-journal.fr

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Laisser un commentaire