Didier Drogba et l’après élection à la Fif

A l’occasion des récentes élections du président de la Fédération de Football (FIF), je m’étais posé la question de savoir pourquoi ne pas confier la gestion de notre football aux footballeurs eux-mêmes. Beaucoup d’entre eux se sont reconvertis en hommes d’affaires, administrateurs, financiers, consultants. Ce ne sont plus des gamins qui couraient sur les pelouses des stades.

Mais nous avons eu l’élection et les urnes ont décidé autrement. Nous devons faire face à présent à la réalité. La vie ne s’arrête pas à une élection. Didier Drogba a une étoile et il n’est pas encore tard pour qu’il se ressaisisse en la faisant briller encore mieux. Quittons dans les émotions et sensations et apprenons de nos échecs. Alors en tant que citoyen admirateur de l’homme et un fan du foot, je voudrais me permettre de lui faire quelques suggestions ci-dessous.

Le président Houphouët disait souvent que: “ L’humilité n’est jamais incompatible avec la dignité. On grandit en restant humble.” Parlant de Didier Drogba, ce qu’il comptait faire s’il était élu président de la FIF, il peut toujours le faire d’une certaine manière à son niveau personnel et cela contribuerait toujours au rayonnement du football ivoirien. Par exemple, il doit participer au maximum aux festivités du football dans le pays. Il faut qu’il marque sa présence partout dans le pays, qu’il soit accessible, qu’il fréquente les joueurs et les dirigeants de clubs, qu’il s’imprègne de leurs vécus.

Didier peut créer des clubs de football un peu partout dans le pays ou parrainer ces clubs ou leurs tournois. Ces clubs peuvent organiser des tournois en accord avec la fédération ivoirienne de football. Il peut propulser 2 ou 3 meilleures équipes de ces clubs en division 3 puis viendront 2 et la ligue 1. Enfin 2 ou 3 meilleurs joueurs pourront obtenir des contrats à l’international sous le parrainage de Didier. Il peut même créer une chaîne de football uniquement.


Didier peut contacter des investisseurs et des sponsors pour l’implantation des usines de fabrication d’équipements sportifs fabriqués en Côte d’Ivoire. Ces équipements porteront le nom Drogba comme logo. Cela peut également se faire en partenariat avec Adidas, Pumas, Umbro, etc. Didier peut créer un tournoi de football qui porte son nom au niveau national et même ouest africain chaque année avec la bénédiction de la CAF ou la fédération ouest africaine de football si elle existe encore. Il peut également posséder une équipe type à lui dans laquelle les joueurs ont un salaire, une assurance maladie, une assurance vie.

Beaucoup de jeunes qui ont du talent viendront pour s’y inscrire. Les retraités du club pourront s’inscrire dans le programme de réinsertion dans l’industrie agro alimentaire par exemple avec l’aide de la fondation Drogba. Didier peut proposer d’être consultant indépendant auprès de la FIF, CAF, FIFA en plus des rôles qu’il joue déjà dans ces instances pour mieux faire partager son expérience. Le nouveau président élu de la FIF devrait être fair play dans ce sens. Il peut même créer un institut de formation d’entraîneurs et d’arbitres de football.

Enfin, je voudrais lui dire qu’il faut qu’il marque son temps, qu’il saisisse les opportunités qui s’offrent à lui pour faire rayonner davantage son image et le football africain et ivoirien. S’il manque de le faire maintenant, d’ici cinq ans, le public qui l’adule tant aujourd’hui passera à autre chose, son temps sera fini alors qu’il se remette au travail dès à présent.

Merci

Dr. Charles Koudou, Administrateur de la Santé
Consultant Indépendant en Santé et Développement
Fondateur de la Société Civile Conscience nationale pour le Développement
koudoucharles@gmail.com facebook@charleskoudou

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Laisser un commentaire