La Côte-d’Ivoire va introduire des langues maternelles du pays dans son système éducatif

Alors que le projet pilote couvre 37 écoles dans le pays, la Côte d’Ivoire veut étendre l’enseignement des langues maternelles dans l’ensemble de l’enseignement de base. Des réflexions visant la mise en œuvre de l’initiative sont en cours.

La Côte d’Ivoire prépare une réforme visant à généraliser l’apprentissage des langues maternelles dans le système éducatif. C’est la ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Mariatou Koné qui a fait l’annonce le lundi 25 avril, à l’ouverture d’un symposium sur l’enseignement bilingue (langue nationale/français) en Côte d’Ivoire.

« A l’âge scolaire, la langue maternelle a déjà structuré la personnalité de base de l’enfant. C’est pourquoi il serait absolument inopérant de construire une stratégie pédagogique qui ne s’appuie pas sur les acquis de l’environnement socioculturel de l’apprenant, à travers l’utilisation du médium qu’est sa langue maternelle », a fait savoir la ministre.


L’apprentissage des langues maternelles n’est pas nouveau en Côte d’Ivoire. Un projet pilote en cours couvre 37 écoles, dont 22 pour le Projet école intégrée (PEI) et 15 pour l’Initiative ELAN-Afrique Côte d’Ivoire, avec 10 langues représentant les quatre grands groupes linguistiques comme médium des enseignements et apprentissages.

Pour l’instant, la ministre n’a pas donné de date pour le début de la mise en œuvre de cette réforme. Selon des sources locales, le projet est en préparation au ministère de l’Education.

En outre, Mme Koné a tenu à préciser que la langue française, principale langue d’apprentissage dans les écoles, ne perdrait pas sa valeur dans le système éducatif ivoirien.

Vanessa Ngono Atangana
(Agence Ecofin)

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Laisser un commentaire