Doit-on brûler Alain Donwahi ? Voici un bref aperçu de « son bilan » de 5 ans au ministère des Eaux et Forêts

L’ancien ministre des Eaux et Forêts, Alain-Richard Donwahi, a quitté le gouvernement ivoirien, le 20 avril dernier. Certains ont vite fait de lier cette sortie à une affaire de trafic de bois. Pourtant, celui qui est aussi attaqué dans les médias et sur les réseaux sociaux a marqué de son empreinte son passage à la tête de ce ministère.

En effet, l’homme a posé beaucoup d’actions en vue de régénérer le couvert forestier qui souffre, depuis plusieurs décennies, d’une déforestation anarchique. Son opération de planting d’un million d’arbres en un jour qui a connu un grand succès, est encore dans les mémoires. C’est aussi l’auteur de la mise en place de la stratégie globale qui doit permettre à la Côte d’Ivoire de faire passer son couvert forestier d’un peu plus de 3 millions d’hectares à 5 millions d’hectares d’ici à 2030. N’oublions pas que la Côte d’Ivoire est passée de 16,5 millions d’hectares en 1960 à 12 millions en 1970 et aujourd’hui, à à peine 3 millions. L’espoir renaît grâce, justement, à celui que l’on accuse de tous les péchés d’Israël.

Les contrebandiers du bois ont du fil à retordre maintenant grâce à l’ex-ministre de la Défense qui a eu la brillante idée de mettre en place la Brigade spéciale de surveillance et d’intervention (BSSI) en 2019. Alors que la première promotion (baptisée d’ailleurs promotion Alain Donwahi) n’avait pas fait son baptême, que les résultats de leurs actions sur le terrain étaient palpables. On se souvient des opérations Araignée (1, 2, 3 et 4) qui ont permis de réaliser plusieurs saisies de bois issus du sciage à façon mais aussi du trafic de bois de Vène.

Donwahi, sauveur du Zoo d’Abidjan

Le zoo d’Abidjan, et si on en parlait. Contraint à la fermeture compte tenu de son état de délabrement, c’est sous la houlette du ministre des Eaux et Forêts, qui s’appelait alors Alain Donwahi, que le site a été fermé pour être réhabilité. Les travaux de rénovation achevés, c’est également encore lui qui a procédé à la réouverture officielle, le 20 décembre 2021. Depuis, tous ceux qui y ont fait un tour, savent que le zoo est devenu un endroit qu’il est bon de visiter, où on ne s’ennuie, les animaux vivent dans de conditions meilleures, etc.

La liste n’est pas exhaustive, mais elle est assez représentative des travaux d’hercule de l’ancien ministre des Eaux et Forêts.

Autant d’actions qui démontrent que l’enfant de la Nawa a fait un travail et un bon travail à la tête du département ministériel qu’il a dirigé du 19 juillet 2017 au 20 avril 2022.

DT, correspondance particulière

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Laisser un commentaire