« On construit les hôpitaux et on se soigne tous à l’étranger», avec « Mandjaré » Soum Bill rejoint « Gouvernement 20 ans » de Tiken

L’artiste zouglou Soum bill a sorti son 6ème album intitulé » Impérial « . C’est un album de 18 titres, dont
‘’Mandjaré’’ qu’il a chanté en live le 1er avril 2022 sur la Nouvelle Chaine Ivoirienne (NCI), dans l’émission, la Télé d’Ici. Voici les paroles de ‘’Mandjaré’’ visiblement critique envers les politiciens, sans citer de nom.

Le nouvel album de l’artiste Zouglou, Soum Bill, intitulé » Impérial » est sur le marché depuis le 25 mars 2022.
C’est un album de 18 titres émaillé de Zouglou Roots, Zouglou urbain et d’autres colorations musicales. Parmi ceux-ci, il y a le titre ‘’Mandjaré’’ qui va faire parler de lui, car critique envers les politiques. Il se présente comme un gros pavé dans la marre. « J’ai mangé, je mange et je mangerai. Manger, manger. C’est dans ça que nous sommes depuis que nous sommes là. Chacun vient, il mange et il s’en va. Pendant qu’on demande au peuple de se serrer la ceinture, les politiciens s’enrichissent. Tout le monde est dans la combine. La justice ferme les yeux. Une opposition banane qui parle la bouche pleine. Le jour je me pleins et la nuit tu payes mon ‘’gué’’. Viva la républica, républica de mandjaré. Tout ça c’est pour mandjarer (…) », Soum Bill.


« Nous voilà ho, qui va nous aider dans ça ? C’est monsieur le ministre qui a vidé les caisses. C’est dans ça que nous sommes. Commandant choco viens ; c’est le cousin du président. On construit les hôpitaux et on se soigne tous à l’étranger. Quand un jeune se jette dans la mer, il n’en peut plus d’espérer. Derrière vos beaux discours les mêmes visages nous pourrissent la vie. Quand on a le ventre vide, épargnez nous de vos philosophies », a-t-il poursuivi.
Et de conclure, « ici, tout le monde ment, le seul qui ne ment pas, il s’appelle Chris Yapi. Toi tu voulais un changement, pourquoi alors tu ne changes pas ?

Quand on lui demande il dit : « c’est ce que vous avez fait ! ». Arrêtez de nous parler de l’amour du peuple (…) ».

Pour terminer, l’artiste Zouglou a tenu à faire cette précision : « C’est n’est pas de vous je parle hein tonton. Tonton, et affaire de transport là ? Qui va te donner transport ? ».

Notons que l’artiste très engagé, Soum Bill n’est pas le seul artiste à faire des remontrances aux hommes politiques. Il y a également Tiken Jah Fakoly. En effet, après avoir accompagné sa prise de pouvoir, l’icône ivoirienne du reggae s’était déchaînée contre Alassane Ouattara et son régime. Connu pour ses prises de position virulentes, le reggaeman
ivoirien avait encore dépeint une Côte d’Ivoire qui va mal à travers « Gouvernement 20 ans ».

Quelques jours après la sortie de ce single le concert hommage à l’ex-premier ministre Hamed Bakayoko qui devrait se tenir le dimanche 2 janvier 2022 dans la commune d’Abobo avait été annulé par la mairie de ladite commune. Le single intitulé ‘‘Gouvernement 20 ans’’ selon l’artiste parlait de « la démocratie menacée avec des condamnations d’opposants à 20 ans de prison, au Bénin et en Côte d’Ivoire ».

Karina Fofana
Afriksoir.fr

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Laisser un commentaire