Football: Le nouveau sélectionneur de la Côte-d’Ivoire est Jean-Louis Gasset (68 ans), assisté d’Emerse Faé (38 ans)

En attendant son officialisation dans moins de deux petites heures, le nouveau sélectionneur des Éléphants footballeurs de Côte d’Ivoire est connu.

Ça sera le Français Jean-Louis Gasset (68 ans), avec pour sélectionneur-adjoint l’ancien international Emerse Faé.

Après sa carrière de joueur, Gasset a entraîné plusieurs clubs en France dont Montpellier, St Etienne ou encore les Girondins de Bordeaux (relégable cette saison).

Plus d’infos suivront après l’officialisation

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

3 commentaires sur “Football: Le nouveau sélectionneur de la Côte-d’Ivoire est Jean-Louis Gasset (68 ans), assisté d’Emerse Faé (38 ans)

  1. ===== BONNE CHANCE A LA NOUVELLE ÉQUIPE ======

    « Le vin est tiré, il faut le boire » ! Ce à quoi les autres très respectueux d’eux mêmes et de leur sacré vendredi, répliquent : « Le gnamankoudji est prêt servons nous » !

    L’heure n’est plus aux vaines spéculations. Surtout que nous sommes désormais en dessous de la barre fatidique des 400 jours avant la future CAN 2023 organisée par notre pays ! 399 jours exactement… Si la CAF respecte les délais. C’est un autre débat !

    Si les fuites (organisées ?) dans la presse sont confirmées, on aura donc la paire GRASSET/EMERSE aux commandes de notre sélection A.

    Bon vent à eux et..a nous.

    Pour une compétition aussi cruciale et à domicile, il leur faudra du coffre, un mental de gagneurs et de la baraka. Ne serait-ce que pour atteindre l’objectif à minima de la demi finale à eux imposé.

    On ne dira pas que ce choix est injuste et injustifiable pour le cas Haidara SOUHALIO qui a gagné des compétitions avec la petite catégorie, défiant les plus grandes nations dans les petites catégories. Avec des joueurs qui sont aujourd’hui nos Éléphants A…

    Le mépris (le mot n’est pas assrz fort) ne date pas d’hier. J’ai eu les larmes aux yeux quand j’ai vu la ville de Gagnoa accueillir son digne fils en héros alors que cela revenait à la Côte d’Ivoire après la finale perdue en Égypte.

    Souhalio a conduit les Éléphants U23 aux JO 2021. Que faut-il de plus dans la carte de visite d’un sélectionneur pour être respecté chez lui ?

    Peut être que l’homme ne fait pas beaucoup de bruits. Pas assez médiatique ! Tiens quand un coach en fait suffisamment pour se faire respecter, on lui reproche de mettre en avant sa petite personne, au motif qu’il prétend avoir été le premier ivoirien à porter un maillot dans le Calcio (cas ZAHUI).

    FAE a été à bonne école. Les Canaris sont un bon grenier de talents et un système de formation éprouvé. Après avoir été un excellent joueur. Et un bon competiteur avec une coupe du monde dans ses bagages. Nul ne saurait en douter. Mais en termes de valeur ajoutée et de connaissances complémentaires pour le coach retenu, SOUHALIO en a suffisamment dans ses bagages.

    Haidara à défaut d’être le titulaire, poste déjà verrouillé, méritait cette reconnaissance. Pour notre propre crédibilité. Pour notre volonté d’émergence. Pour le culte du travail. Pour la reconnaissance de la gradation.

    Le cas GRASSET reste la figuration de ce que nous sommes tels qu’en nous mêmes.

    A moins de 400 jours de la CAN, BEAUMELLE avec les moyens adaptés et un environnement apaisé après le travail déjà effectué dont une montée en puissance VISIBLE, méritait de poursuivre la mission.

    Je parie que la fixation c’était KAMBOUARE et sa « coupe » de France ! Grasset est un second couteau par rapport à HAIDARA et à moins de cartes en mains que BEAUMELLE !

    S’ls sont finalement choisis on devra faire avec au lieu de leur mettre des bâtons dans les roues.

    Même si la CAN 2023 sera TRÈS DIFFICILE avec des représentants africains rentrés de la Coupe du Monde depuis seulement 6 petits mois… et de « petits » pays qui ont pris goût aux victoires surprises !

    Bon juma à tous.

  2. Étonnantes, détonnantes explications de la Fédération !

    ==== 1. L’OMBRE A LA PLACE DE LA PROIE =====

    Ainsi donc dans la liste d’où est sorti le nom du Coach choisi, figurait Philippe TROUSSIER.

    Avec la volupté et l’aisance communicative qu’on lui connaît, le nouveau Président dans sa conférence de presse, renvoyait les journalistes à l’appel à candidatures tel que publié ! Soit.

    Dans mon précédent pist, j’ai souhaité d’avance bonne chance à la nouvelle équipe. Mais cela ne nous interdit d’examiner les arguments de la Fédération.

    Soit on se sait et on impose. Soit on communique et il faudra convaincre… Certains anticipant, nous disent déjà que les grands pays de football ne font pas appel à candidatures…

    Je reviens dans un premier temps sur le cas TROUSSIER.

    De la grille de profil, je ne vois pas en quoi Kambouaré, à fortiori GASSET, remplirait mieux des critères qu’un Philippe TROUSSIER.

    L’avis de candidatures présente en lui des déficits. Nous n’allons pas nous y apesantir. Mais le bon sens recommande à moibsxde 400 jours d’une CAN organisée à domicile et connaissant les points faibles structurels de notre organisation de se donner un sélectionneur qui partirait avec une TRES bonne maîtrise de l’environnement. Troussier à tous égards, dame le pion à tous ses rivaux.

    Les Éléphants de CAN 92 et 94 ont été largement inspirés par l’Asec de Philippe TROUSSIER qui fut à deux doigts de nous conduire à la Coupe du Monde 94. N’eut été ce torpillage interne qui sabota notre qualification au final à Lagos.

    Le parcours de Troussier depuis son départ de la tête des Éléphants lui a permis d’engranger une carte de visite des plus respectables et des plus diversifiées aujourd’hui dans le monde.

    L’homme nous connaît et nous le connaissons. Dès le premier jour, le message serait on ne peut plus clair.

    En termes de caractère de compétiteur, sur des challenges de court terme à forte dose de pressions internes et externes, Troussier a du coffre à revendre ! Les compromis qui conduisent aux compromissions, ce n’est pas sa tasse ! Et peut être que ce critère non écrit, l’aura desservi…

    Je ne sais pas si KAMBOUARE a déjà foulé le sol ivoirien. En faisant le choix de GASSET à sa place de qui on se moque ?

    A l’ancien sélectionneur du Japon, notre cher OMAR, je ne peux que conseiller une relecture apaisante du chapitre LA PORTE DE LA GLOIRE DU ROMAN EMBLÉMATIQUE NIPPON, LA PARFAITE LUMIERE, œuvre du monumental Eiji Yoshikawa !

    « Nous venons de perdre un tigre au profit de la brousse » !

    ======= 2. FAE vs SOUHALIO ou L’ILLISIBLE GRILLE DE LECTURE ! ======

    Je renvoie la question au Président DIALLO: Dans le profil de l’avis de candidatures, auquel vous faites référence, sur lequel des soit disant critères, désavantage SOUHALIO au profit de FAE ?

    Sauf si Souhalio est souffrant d’une maladie, mais honnêtement vous aurez de la peine à nous convaincre que SUR LA BASE de l’énoncé de l’avis, il est moins disant que FAE.

    Il est plus simple de nous dire que le dossier de l’interessé a été retiré de la liste en raison des nouvelles missions au sein de la Direction Technique Nationale et qui seraient incompatibles avec une activité intense à la tête de la sélection Olympique et le poste CUMULÉ d’adjoint du Sélectionneur national. Missions qui viennent couronner le très bon parcours de HAIDARA avec les différentes sélections qu’il a coaché. Et ce message de réconfort ne saurait être CONFIDENTIEL !

    Car ne s’agit pas seulement de cohérence mais de message fort à l’endroit de la jeunesse en quête de modèles dans une société en perte de vitesse.

    On pourrait aussi comprendre et accepter que les deux candidats de la short list ont été soumis à l’appréciation du candidat repêché GASSET. Et que c’est lui qui a eu le droit de choisir son adjoint pour éviter d’éventuels conflits à la tête de la sélection ! Dans ce cas de figure, cette disposition viendrait corriger l’incongruité d’un double appel à candidatures pour 2 postes qui doivent être forcément complémentaires…à moins de 400 jours d’un tournoi crucial où le moindre faux pas sera fatal.

    Et tout état de cause, un échec à la CAN 2023, que personne ne souhaite du reste, entacherait gravement le contrat de FAE alors que peut être pour le rôle de sélectionneur Olympique, il a des prédispositions favorables. Monsieur Le Président ELU de la FIF, vous comprendrez aussi pourquoi le très attendu Kolo TOURE, a préféré ne pas postuler à votre avis de candidature qui ne disait nulle part qu’il serait également le sélectionneur Olympique. Pour qu’elle durée au demeurant ? Deux ans aussi ???

    Nous allons boire ce jus de gingembre ENSEMBLE jusqu’à la lie.

    Beaumelle encore une fois devrait aller jusqu’à la CAN 2023.

  3. ===== DU MAUVAIS USAGE DE L’EXEMPLE DE ALIOU CISSE DU SÉNÉGAL =====

    Pendant sa conférence de presse et comme pour justifier que KOLO devrait accepter de postuler comme Adjoint en charge de la sélection olympique, le Président DIALLO répondant à un journaliste, lisant la carrière de coach du Sénégalais Aliou CISSE, s’est cru obligé de confondre son interlocuteur.

    Mais DIALLO a tout faux !

    En 2012 aux Jeux Olympiques d’été de Londres, CISSE était effectivement dans le staff comme ADJOINT du défunt Karim Sega DIOUF alors coach titulaire.

    Dans cette expérience l’adjoint de la sélection olympique a pratiqué les joueurs qui sont aujourd’hui l’ossature des Lions du Sénégal. Dont ceux qui étaient en 2012 dans les clubs suivants :

    OUSMANE MANE, Diambars FC (Sénégal) ; ISSA NDIAYE, AS Douanes (Sénégal) ;
    ABDOULAYE BA, Académie Coimbra (Portugal) ; SALIOU CISS, Tromso IL (Norvège)
    SERIGNE MODOU KARA MBODJI, Tromo IL (Norvège) ; EL HADJI SADY GUEYE, Diambars FC (Sénégal) ; PAPE NDIAYE SOUARÉ, LOSC – Lille (France) ;
    VICTOR DEMBA BINDIA,Sandefjord (Norvège) ; ZARGO TOURE, Boulogne-sur-Mer (France) ;  SOULEYMANE CISSE, Diambars FC (Sénégal) ;IBRAHIMA KHALILOULAH
    SECK, SAS Epinal (France); STEPHANE BADJI, Sogndal (Norvège); PAPE MALY
    DIAMANKA, Rayo Vallecano (Espagne) ;ABDOULAYE SANE, Stade Rennais (France) ;MOUSSA KONATÉ, Maccabi Tel-Aviv (Israël) ; IBRAHIMA BALDE, Osasuna (Espagne) ; KALIDOU COULIBALY YÉRO,Gil Vicente (Portugal) ; SADIO MANE, FC Metz (France) CHEIKH SY AS, Pikine (Sénégal) ; MOUHAMED DIOP, Mas de Fès (Maroc)

    C’est donc avec un noyau de la sélection olympique que CISSE Aliou confirmé Coach titulaire non pas de la sélection olympique mais sélection A du Sénégal cheminera.

    Avec un SOUTIEN SANS FAILLE DE LA FÉDÉRATION !

    Voici pourquoi en un mot comme en mille HAIDARA SOUHALIO mériterait amplement une reconnaissance de ses compétences parce que, avec les ÉLÉPHANTS OLYMPIQUES il a fait mieux que ALIOU aux JO tout comme le titre africain remporté et la finale perdue dans les autres catégories.

    C’est de cela qu’il s’agit !

Laisser un commentaire