Déforestation : le Conseil Café Cacao prévoit la distribution et le planting de 12 millions d’arbres en 2022

Le directeur chargé du développement de l’appui agricole du Conseil du Café Cacao, Jérémie Kouassi Kan, a annoncé, à l’occasion d’une conférence de presse, le jeudi 19 mai 2022 à Abidjan, dans le cadre de la Cop 15, la mise en œuvre d’un projet de reforestation visant la distribution et le planting de 12 millions d’arbres en 2022, afin d’assurer la durabilité environnementale.

« Afin de préserver les conditions écologiques de production du cacao et du café et d’assurer la durabilité environnementale de la production, le Conseil Café Cacao a initié un vaste projet dénommé « Projet de contribution à la reforestation dans les filières café cacao » pour contribuer à la restitution du couvert forestier. Ce sont donc environ 12 millions de plants qui seront distribués et plantés au titre de la campagne 2021 – 2022 », a annoncé Jérémie Kouassi Kan.

Il a précisé que pour la campagne 2020 – 2021, 10 millions de plants d’arbres ont été produits et plus de 3,5 de plants ont été mis en terre auprès des producteurs. D’une durée de six ans, le projet permettra le planting de 60 millions d’arbres dans toutes les zones de production.

Selon Jérémie Kouassi Kan, l’introduction de ces arbres dans les espaces occupés par les vergers de cacao et de café est une contribution pertinente à la reconstitution des conditions agro-écologiques de production et garantit une rentabilité économique aux producteurs.

Le système agroforestier, a-t-il insisté, permettra de contribuer à la viabilité et à la pérennité de la production cacaoyère. Expliquant que le contexte actuel de changement climatique, causé en partie par la réduction du couvert forestier, implique dès lors de mener des actions en vue de maintenir durablement les conditions écologiques de production du cacao.

Avec 2,1 millions de tonnes en 2022, la Côte d’Ivoire est le premier producteur mondial de cacao. Ce produit représente 40% des recettes d’exportation, contribue à 15% du PIB et fournit des revenus à plus de 20% de la population ivoirienne.

CICG

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Laisser un commentaire