Fin d’une « Cop15 exceptionnelle » en Côte-d’Ivoire, selon le SE de la Convention des Nations unies pour la lutte contre la désertification, Ibrahima Thiaw

Cop 15 à Abidjan:

Abidjan, le 20 mai 2022- Le secrétaire exécutif de la Convention des Nations unies pour la lutte contre la désertification, Ibrahima Thiaw, a indiqué que la Cop 15 d’Abidjan a été exceptionnelle, avec plus de 7 000 participants, la présence de 196 pays et de l’Union européenne, la diffusion de 4 000 articles en 40 langues dans 120 pays du monde.

Il s’exprimait le vendredi 20 mai 2022, à l’occasion de la conférence de presse de clôture de la 15e Conférence des parties à la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification (Cop 15) qui s’est tenue à Abidjan du 09 au 20 mai 2022.

 »La Cop 15 a été un sommet exceptionnel à plusieurs points de vue. C’est un niveau de participation que je trouve excellent. Il y a eu plus de 7000 participants. C’est-à-dire plus que le nombre de participants que nous avons eus à la dernière Cop en Inde et beaucoup plus qu’aux Cop précédentes », s’est félicité Ibrahima Thiaw.

Et d’ajouter :  »4000 articles ont été publiés dans 120 pays et 40 langues. Cela est sans précédent dans l’histoire de la Convention ».

Le Sommet des Chefs d’État présidé par le Président Alassane Ouattara, l’Appel d’Abidjan dénommé Abidjan Legacy Program proposé par le Président Alassane Ouattara pour restaurer les terres et protéger les forêts, le Caucus genre présidé par la Première Dame de Côte d’Ivoire, Dominique Ouattara, le Forum des jeunes et toutes les thématiques discutées en lien avec la restauration des terres et la lutte contre la désertification témoignent de cet engagement, selon le secrétaire exécutif.

Pour Ibrahima Thiaw, la question de la restauration des terres est cruciale pour l’humanité car 40 % de la planète est déjà dégradée et 1/4 des émissions à effet de serre provient de la dégradation des terres.

La Cop 15 est une Cop d’appel à l’action pour la restauration des terres et la lutte contre la sécheresse, a-t-il signifié. Avant de souhaiter que cet engagement constaté se poursuive.

Pour sa part, le ministre ivoirien de l’Environnement et du Développement durable, Jean-Luc Assi, a dit que l’organisation réussie de la Cop a permis à la Côte d’Ivoire  »de se repositionner dans la diplomatie environnementale ».

Sur les autres réussites de la COP, le ministre Jean-Luc Assi a salué le fait que le tourisme du pays ait été renforcé, des emplois aient été créés pour les jeunes dans les activités en lien avec la terre, et les activités agricoles aient été renforcées. A cela s’ajoutent les retombées économiques pour plusieurs secteurs d’activités (restauration, hôtellerie, transport, etc.).

CICG

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Laisser un commentaire