Effondrements d’immeubles, conflits fonciers: Le ministère de la Construction discute avec le District d’Abidjan

A son initiative, le ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme a eu le vendredi 27 mai 2022, une rencontre avec le District autonome d’Abidjan en présence des responsables de ces deux institutions ainsi que leurs équipes respectives, au Plateau.

« En réalité, l’esprit de ces échanges, c’est établir un pont entre le ministère et le district parce que dans certains domaines, nos missions sont très voisines », a expliqué d’entrée, le ministre Bruno Koné. Avant d’évoquer les questions qui ont été abordées au cours de cette rencontre.

Au dire du ministre, la visite n’a pas été initiée uniquement dans le cadre de la plateforme collaborative. Il s’agissait d’échanger avec le ministre-gouverneur Robert Beugré Mambé qui, dit-il, a une vue sur l’ensemble du domaine urbain de la ville d’Abidjan.

« Nous nous sommes intéressés d’abord à tous les problèmes qui sont des sujets de préoccupation pour le District. Il y en a auxquels on a pu donner des réponses et d’autres sur lesquels nous allons continuer à travailler ». Telle est l’assurance donnée par le premier responsable de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme en Côte d’Ivoire.

Le ministre-gouverneur Robert Beugré Mambé a dit avoir noté avec intérêt l’initiative de cette rencontre avec lui et les membres de son équipe. Il s’est dit le plus « réconforté » par le fait que les deux équipes aient pu longuement échanger sur la question des immeubles qui s’écroulent à Abidjan.

« On a défini le cadre dans lequel ce travail doit être fait pour éviter que nous assistions à ce genre de situation. Il faut que chacun prenne ses responsabilités : Les maîtres d’ouvrage et les maîtres d’œuvre », a insisté pour sa part Beugré Mambé. Sans manquer d’encourager le ministère dans les mesures prises qui, d’ailleurs, amenuisent les dégâts et aussi permettent d’anticiper sur le pire, ces derniers temps.

Le ministre-gouverneur se félicite alors d’une « initiative louable et extraordinairement appréciée par le District ». Dans la mesure où elle a non seulement « permis de balayer tout le champ de préoccupations qui étaient la sienne et d’apporter des réponses ». Et notamment d’obtenir des réponses pour les problèmes soulevés par certains villages Ébrié en ce qui concerne les extensions de lotissements.

De nombreuses autres questions ont été également débattues lors des échanges. Il s’agit, entre autres, des préoccupations relatives à l’occupation du domaine public, les conflits fonciers à Abidjan, la gestion des quartiers précaires et leur rénovation, l’adressage des rues et des boulevards, la question du patrimoine immobilier du District d’Abidjan ainsi que celle de la délivrance des permis de construire.

Par Edouard Koudou

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Laisser un commentaire