L’Académie des sciences et techniques du Sénégal et l’UCAD signent une étude historique de recherche en Génétique Humaine

L’Académie Nationale des Sciences et Techniques du Sénégal en collaboration avec le Service de Génétique Humaine de la Faculté de Médecine, de Pharmacie et d’Odonto-Stomatologie de l’UCAD signe avec 54gene Inc., une étude historique de recherche en Génétique Humaine

SEN-GENOME

L’étude envisage d´explorer la diversité génétique des populations sénégalaises afin de mettre en place les bases de la Médecine de Précision (Médecine Génomique).

Les scientifiques sénégalais travailleront avec leur partenaire 54gene pour produire un génome de référence complet sans précédent de la population sénégalaise.
Le Projet de Recherche sera mené à travers tout le Sénégal, englobant tous les principaux groupes ethnolinguistiques du pays.
Les résultats de SEN-GENOME seront mis à contribution pour démarrer la Médecine Génomique pour les pathologies telles que les Maladies Infectieuses, les Maladies Non Transmissibles et les Maladies Rares.
SEN-GÉNOME pourra également contribuer à mieux comprendre l´ascendance genomique pour la diaspora africaine.

SEN-GENOME débutera en juillet 2022 avec les premiers résultats attendus en Decembre 2023.

Dakar, Sénégal. 26 mai 2022. Sous le patronage du ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation de la République du Sénégal, un protocole d’accord a été signé à Dakar entre l’Académie Nationale des Sciences et Techniques du Sénégal (ANSTS), le Service de Génétique Humaine de la Faculté de Médecine, de Pharmacie et Odonto-Stomatologie de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, et leur partenaire 54gene Inc., une société spécialisée dans le domaine de la médecine génomique.
Ce partenariat débutera par l’étude SEN-GENOME qui a pour objectif de caractériser la diversité génétique des populations sénégalaises. Cette étude innovante recrutera des participants appartenant aux principaux groupes ethnolinguistiques du Sénégal. SEN-GENOME permettra de retracer l’histoire des populations sénégalaises et d’identifier des facteurs génétiques de risque aux maladies telles que les cancers, les maladies cardiovasculaires, certaines maladies infectieuses et les maladies génétiques rares sources de tabous chez nos populations.

Ainsi, il sera possible aux chercheurs et aux médecins de mieux comprendre les causes héréditaires de ces maladies afin d’en améliorer la prise en charge. Alors que seulement 3% des données génomiques proviennent actuellement de populations africaines, SEN-GENOME aura également le potentiel de contribuer à l’identification de populations cibles pour le développement de nouveaux médicaments au bénéfice des populations sénégalaises, panafricaines et mondiales.

Grâce à l’étude SEN-GENOME, le Sénégal deviendra ainsi l’un des premiers pays africains à établir un « génome de référence » et une base de données génétiques spécifiques de sa population. A ce titre, le Sénégal se distingue comme un pays innovateur dans le domaine de la recherche génomique.

SEN-GENOME permettra, en plus d’importantes découvertes scientifiques, d’ouvrir la voie à de nouvelles recherches sur l’ascendance et la généalogie, offrant alors de nouvelles perspectives aux personnes d’origine africaine de la diaspora qui voudraient explorer leur ascendance.

Le Représentant de l’Académie Nationale des Sciences et Techniques du Sénégal, le Professeur Aynina CISSE, a déclaré :
« SEN-GENOME est un projet de recherche initié par l’Académie Nationale des Sciences et Techniques du Sénégal (ANSTS), en collaboration avec le Service de Génétique Humaine de la Faculté de Médecine, de Pharmacie et d’Odonto-Stomatologie (UCAD). L’idée a germé, suite à la constatation faite par les chercheurs que la séquence de référence du « génome humain » actuellement utilisée, ne reflète pas la diversité génétique des populations africaines en général et sénégalaises en particulier.
SEN-GENOME est lancé aujourd’hui, grâce à l’intermédiation décisive du Pr Amadou Gallo DIOP, Directeur Général de la Recherche et de l’Innovation au Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), avec le Pr Rokhaya NDIAYE DIALLO, Chef du Service de Génétique Humaine, comme investigateur principal, et la société 54gene comme partenaire stratégique magnifiant la coopération Sud-Sud. »

L’Investigateur Principal la Professeure Rokhaya NDIAYE DIALLO, Chef du Service de Génétique Humaine a commenté :
« La médecine du futur dépendra du patrimoine génétique (ADN) de chaque individu. Le projet SEN-GENOME, premier du genre en Afrique francophone, a pour but d’initier un plan de médecine génomique au Sénégal. Son objectif est d’établir un génome de référence sénégalais reflétant la diversité génétique des populations. Ce génome sera utilisé pour asseoir une médecine personnalisée afin d’améliorer le diagnostic, le pronostic, le traitement et la prévention des maladies les plus courantes. Il permettra également aux anthropologues de mieux cerner l’histoire socio-culturelle de nos communautés pour une meilleure cohésion nationale. »

Commentant la signature de l’accord, le fondateur et PDG de 54gene, le Dr Abasi ENE-OBONG, a déclaré :
« Les Africains sont la population la plus diversifiée sur le plan génétique et cette étude est une étape importante pour permettre au Sénégal de faire progresser la pratique de la médecine de précision dans le pays. Je suis honoré de collaborer avec nos partenaires au Sénégal alors que le pays continue de consolider son leadership et son innovation, en devenant l’un des rares pays africains où la recherche en génomique est une réalité. »

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Laisser un commentaire