Trafic de cocaïne en Côte-d’Ivoire: Après la DEA des États-Unis, Interpol s’invite dans l’enquête

L’organisation internationale mène des investigations au côté des autorités ivoiriennes sur le vaste réseau de cocaïne.

Une affaire sensible également suivie de près par les influents relais des suspects à Abidjan.

Par Jeune Afrique

Lors de la présentation de la saisie de cocaïne, avant que le stock ne soit détruit, à Abidjan, le 27 avril 2022. © DR / Direction générale de la police nationale ivoirienne

Alors qu’elles tentent de localiser trois suspects potentiels ayant quitté précipitamment le pays après la saisie record de deux tonnes de cocaïne en avril, les autorités ivoiriennes en appellent aujourd’hui à la coopération internationale.

Selon nos informations, Jürgen Stock, le secrétaire général d’Interpol, a téléphoné début juin au général Youssouf Kouyaté, le directeur général de la police ivoirienne, pour l’assurer de la pleine coopération de son organisation. Il s’est engagé à mettre à disposition des enquêteurs des moyens aussi bien humains que technologiques, y compris au niveau transfrontalier.

Pressions sur le ministre

(…)

La suite de l’article sur Jeune-Afrique

blank

 

blank blank

 

 

 

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

blank

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire