Entrée du PPA-CI à la CEI/Affaire de cocaïne en Côte-d’Ivoire, les précisions de Koné Katinan

Selon le porte-parole du Parti des peuples africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI), l’ancien ministre Koné Katinan, qui s’exprimait ce vendredi à Abidjan, l’entrée de cette formation politique nouvellement créée par l’ex président Laurent Gbagbo, à la Commission électorale indépendante (CEI), « est non négociable ».

Affaire drogue en Côte d’Ivoire : « Que les autorités judiciaires
soutiennent les efforts faits par la police » (PPA-CI)

Justin Koné Katinan, le porte-parole du Parti des peuples
africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI) a animé une conférence de presse ce
vendredi 10 juin 2022, au siège dudit parti à Cocody Riviera 3. Le 2ème
vice-président du parti de Laurent Gbagbo a abordé plusieurs sujets dont
l’affaire de trafic de drogue en Côte d’Ivoire. Le PPA-CI souhaite de ce
fait que les autorités judiciaires soutiennent fermement, en aval, les
efforts faits par les autorités de police en amont. *

« Le commerce de la drogue a pris un tournant suffisamment angoissant
pour nos concitoyens. Après la saisie par la gendarmerie nationale en
février 2021, de 1 056 blocs de cocaïne brute d’un poids de 1,56 tonne
dont la valeur est estimée à 25,560 milliards de FCFA, en provenance
d’un pays de l’Amérique latine, un vaste réseau de trafic de drogue
vient d’être découvert, incriminant forces de sécurité et hommes
d’affaires », a déclaré Justin Koné Katinan dans ses propos liminaires
au cours de la conférence de presse en marge du lancement de la
« Tribune du PPA-CI ».

« Ce gros scandale donne à s’inquiéter que notre pays soit devenu, en si
peu de temps, la plaque tournante de la drogue en Afrique. Aujourd’hui,
selon plusieurs rapports d’ONG, hors mis la recrudescence des fumoirs
dans les villes et dans les villages, les écoles et établissements
scolaires sont devenus des lieux privilégiés d’écoulement de ces
toxines. Ce qui pourrait expliquer les violences, les viols et autres
formes de dépravation qui y règnent, avec en prime la baisse du niveau
scolaire », fait-il savoir.

La drogue alimente la violence

A en croire le 2^ème vice-président du PPA-CI, la drogue alimente la
violence, génère la circulation des armes et, dans beaucoup de cas,
alimente le terrorisme et toutes les autres formes de crimes organisés.
Pourtant notre pays est déjà dans l’œil du cyclone du terrorisme.

Il en veut pour preuve qu’au plan économique, « le blanchiment de
l’argent de la drogue a un effet inflationniste. Le commerce de la
drogue pourrait bien être un facteur explicatif de l’inflation que l’on
observe au niveau de la Côte d’Ivoire, notamment dans le secteur de
l’immobilier, un secteur qui blanchit facilement l’argent sale de la
drogue et favorise la corruption ».

La drogue rime avec perversion

Selon Katinan, au plan social, « la drogue rime avec perversion des
valeurs sociales les plus importantes. Prostitution pédophilie et dérive
sociale de la Jeunesse ». De ce fait, « le PPA-CI se félicite des
dernières opérations de police sur la question qui ont permis d’arrêter
des personnes suspectées d’être de gros trafiquants. Le PPA-CI souhaite
que les autorités judiciaires soutiennent fermement, en aval, les
efforts faits par les autorités de police en amont », laisse-t-il entendre.

Par ailleurs, il estime que l’administration financière doit se mettre
aussi en branle . « Il existe des mécanismes
de contrôles fiscaux et financiers pour débusquer l’argent sale issu de
la corruption et de la drogue. Le contrôle du train de vie des
personnes, en rapport avec leurs ressources financières légales, est un
exercice banal bien connu de tous les services fiscaux et financiers du
monde », soutient le bras droit de Laurent Gbagbo.

« Tous les acteurs économiques qui interviennent dans les transactions
immobilières doivent s’associer à cette lutte qui doit prendre l’allure
d’un sursaut national. C’est pourquoi, le PPA-CI demande la plus grande
transparence sur le traitement de l’affaire de la drogue. Il y va de
l’honneur de notre pays qui ne peut s’accommoder du titre de pays de
narcotrafiquants », a fait savoir le porte-parole du PPA-CI.

Afriksoir.net

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Laisser un commentaire