Tina Glamour annonce la fête de ses 30 années de carrière

C’est un gâteau avec 30 bougies que soufflera l’artiste-chanteuse Tina Glamour, le 12 août prochain, à la salle Kodjo Ebouclé du Palais de la culture dans la commune de Treichville. Ce sera l’occasion pour elle de célébrer trois décennies d’une carrière solo faite de haut et de bas et un lien affectif solide tissé avec les mélomanes ivoiriens.

À la faveur d’une conférence de presse qu’elle a animée le 11 juin dans la commune de Treichville, la voix étreinte par l’émotion, les yeux parfois embués de larmes et sans jamais se départir de ce franc-parler qui la caractérise, celle que ses fans appellent la « Lady glamour » est revenue sur toutes les aventures et les tribulations qui ont jalonné son parcours d’artiste et sa vie privée. « Mon entrée sur la scène musicale ivoirienne date de la fin des années 1980 avec le groupe R.A.S. Mais c’est véritablement en 1992 qu’a débuté ma carrière solo », a-t-elle précisé. Le grand défi pour elle sera de démontrer au public ivoirien que ses capacités vocales, souvent occultées par des prestations scéniques quelque peu osées, demeurent intactes. « Ce concert, c’est pour montrer à tout le monde ce dont je suis capable, vocalement parlant », a-t-elle insisté. Le choix de la date du 12 août n’est pas fortuit. Trois ans en arrière, ce jour-là, Arafat Dj, son fils, perdait la vie dans un accident de la circulation. Ce concert, Tina Glamour affirme qu’il a un double objectif : « Célébrer 30 ans de carrière et faire mon deuil. Arafat sera là ce jour-là », a-t-elle indiqué.‍‍‍

A quoi aura droit le public ? Sa réponse est sans ambages : « Je vais oser. Il y aura de belles chorégraphies pour soutenir mon live ». Avec à son compteur d’artiste, 6 albums et une dizaine de singles, la chanteuse invite « toute la population à venir découvrir la vraie Tina Glamour ».

Pour l’accompagner dans ce spectacle anniversaire, plusieurs artistes et techniciens sont annoncés. Mais pour l’heure, Tina Glamour n’a pas dévoilé de noms. Cette conférence de presse a enregistré la présence de plusieurs acteurs culturels ivoiriens, notamment Joseph Andjou, Bleu Brigitte, Séliko, Kôrô Abou et bien d’autres qui ont rehaussé de leur présence la cérémonie

Par Moriba Sanogo
Fratmat

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Laisser un commentaire