La Belgique rend une dent (seul reste) de Patrice Lumumba à sa famille 60 ans après son assassinat

Le ministère public en Belgique a restitué une dent de Patrice Lumumba à sa famille. C’est, semble-t-il, tout ce qui reste du combattant indépendantiste congolais.

Il n’y a aucune certitude à ce sujet. Un test ADN ne peut pas être fait car la dent sera perdue.

L’actuelle République démocratique du Congo était une colonie de la Belgique jusqu’en 1960. Cette année-là, Lumumba remporte les élections pour le poste de premier Premier ministre du nouvel État.

Le jour de l’indépendance, en présence du roi des Belges Baudouin, Lumumba prononce un discours acerbe contre le colon belge.

Au Congo, une lutte de pouvoir éclata presque immédiatement, dans laquelle la Belgique fut également impliquée.

Le gouvernement de Lumumba sera renversé et lui-même assigné à résidence surveillée. En janvier 1961, lui et deux collaborateurs seront finalement assassinés après avoir été torturés. Son corps est alors dissous dans de l’acide.

blank

Un policier belge qui en a été témoin a reçu une dent couronnée d’or qui aurait appartenu à Lumumba. La police l’a confisqué en 2016 à une fille du policier aujourd’hui décédé.

En 2020, une fille de Lumumba a demandé dans une lettre au roi belge Philippe s’il pouvait rendre la dent. « Nous voulons juste pouvoir dire au revoir. »

« Nous pouvons enfin arrêter de pleurer », a déclaré le fils de Lumumba, Patrice, après son arrivée au palais royal de Bruxelles aujourd’hui. « L’âme de notre héros national peut maintenant trouver le repos. »

Le Premier ministre belge De Croo a qualifié la cérémonie « d’importante, pour nos deux pays et peuples : nous pouvons enfin tourner cette page de l’histoire et commencer un nouveau chapitre ».

Plus tôt ce mois-ci, le roi Philippe avait déjà exprimé ses regrets pour les méfaits du passé colonial de son pays lors d’une visite au Congo.

Au Congo, le cercueil avec la dent fera un tour, notamment dans le village natal de Lumumba et son fief politique Kisangani.

A la fin de ce mois, la dent sera enterrée dans la capitale Kinshasa.

Hervé Coulibaly/avec agences

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Laisser un commentaire