Bamako: Nadège Chouat, directrice de l’Institut français au Mali, rejoint Franck Paris à la Cellule Afrique de l’Élysée

La directrice de l’Institut français de Bamako, Nadège Chouat, est pressentie pour occuper le poste de Nr 2 de la cellule Afrique de l’Élysée, selon la publication parisienne Africa Intelligence, dans sa dernière Edition. L’actuelle adjointe de Franck Paris, Marie Audouard, quittera très bientôt l’Élysée.

En pleine guerre en Ukraine, dans un monde objet de grands changements géostratégiques, où l’occident/et la France sont en pleine perte d’influence, le choix de Nadège Chouat n’est pas fait au hasard.

C’est une fine connaisseuse des contradictions et rapports de forces internes/externes dans les régions africaines où la France est le plus en difficulté ces derniers décennies.

Elle fut en effet entre 2017 et 2020 chargée des relations avec les institutions au sein de l’AFD, Agence française de développement, dispositif stratégique de l’influence française en Afrique, avec l’OIF.

Avant le Mali, Nadège Chouat avait travaillé au Sénégal, en Algérie et au Burkina-Faso.

Selon Wikipédia, « la cellule africaine de l’Élysée, appelée aussi cellule Afrique, désigne le pôle du cabinet du président de la République française chargé des affaires africaines. Elle est l’héritière du secrétariat général à la présidence de la République pour les affaires africaines et malgaches créé en 1960. »

Douadé Alexis Gbansé

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Laisser un commentaire