En Côte-d’Ivoire Servair renoue avec les bénéfices, bonne nouvelle pour le fonds souverain de Singapour

(Agence Ecofin) – Le trafic aérien est de retour en Côte d’ivoire et avec, les performances pour des entreprises comme Servair Abidjan qui en dépende. Mais ce regain de performance risque de profiter majoritairement à des investisseurs non-résidents de l’UEMOA.

Servair Abidjan CI, une société cotée sur la Bouse régionale des valeurs mobilières (BRVM) et qui est spécialisée dans les services aéroportuaires, a renoué avec la hausse de ses performances, après trois années de repli sur son chiffre d’affaires et une année de perte en 2020. Ses revenus ont culminé à 8,7 milliards FCFA (14 millions $) en hausse de 47%, selon des informations communiquées par l’entreprise.

Cette performance n’a pas fait l’objet de commentaires détaillés. Toutefois, elle coïncide avec la reprise des activités à l’aéroport d’Abidjan où Servair réalise une part non négligeable de son chiffre d’affaires. En 2020, des restrictions de voyage ont entraîné une baisse du nombre de voyageurs, selon des données officielles. En 2021, les mesures ont été allégées et le trafic a pu reprendre progressivement.

Avec des charges fixes qui n’ont pas beaucoup progressé, le résultat d’exploitation de l’entreprise a atteint 905 millions FCFA contre une perte d’un peu plus de 1 milliard FCFA en 2020. Le bénéfice net est quant à lui en progression d’environ 197%. Cette bonne performance a justifié que l’entreprise renoue avec des dividendes. Il est proposé de payer 57,7 FCFA pour chaque action.

La nouvelle devrait réjouir SIA Restauration Rapide, une société de droit ivoirien qui détient 76,7% des parts de Servair Abidjan. Il est toutefois à noter que SIA Restauration est contrôlé à 100% par Gate Group Holding, une société basée à Zurich, en Suisse, dont les deux actionnaires sont Temasek, le fonds souverain de Singapour, et RRJ, une firme d’investissement basée à Hong Kong, mais dont l’un des dirigeants est un ancien de Temasek.

Parmi les autres investisseurs qui se réjouiront de cette performance, on retrouve LSG Sky Chefs, une société de service-traiteur dans les aéroports, qui appartient à la compagnie aérienne allemande Lufthansa (9,5% de participation). Les autres investisseurs de l’entreprise détiennent environ 14,3%. Cette performance ne risque pourtant pas d’attirer beaucoup d’autres investisseurs de détail.

Déjà, le nombre de titres Servair Abidjan disponible est relativement modeste. Ensuite, au regard du niveau de dividende proposé, les petits porteurs ne seront pas de grands gagnants, car le rendement de dividende est autour de 3,8%, avec un ratio de cours sur bénéfice de plus de 16. Ainsi, seuls des investisseurs institutionnels qui possèdent une majorité de titres et gèrent plusieurs portefeuilles peuvent en tirer profit. Rappelons qu’en plus de la Côte d’Ivoire, on retrouve les filiales Gate Group Holding au Sénégal, au Kenya, au Burkina Faso, et au Gabon.

Idriss Linge

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Laisser un commentaire