Can 2023 – Deux matchs pour tester la pelouse du stade de Yamoussoukro prévus ce dimanche

Selon Salif Bictogo, le président de la Ligue Professionnelle de Football de Côte d’Ivoire, « En accord avec l’Office National des Sports (ONS), nous avons voulu tester le stade de Yamoussoukro en organisant deux rencontres. Ces deux rencontres prévues ce dimanche 26 juin 2022 seront donc des tests qui permettront de voir comment va réagir la pelouse » ».
Après le match d’ouverture du stade de Yamoussoukro par les Eléphants face aux Chipolopolo de la Zambie, cette installation qui va abriter la prochaine CAN en Côte d’Ivoire, va recevoir deux matchs de l’élite ivoirienne « LONACI Ligue 1 ». En dehors de ce qui constitue comme test de la pelouse, il y a de vrais enjeux pour ces équipes qui s’affrontent à l’avant dernière journée du championnat national de Côte d’Ivoire. M. Salif Bictogo, Président de la Ligue Professionnelle de Football de Côte d’Ivoire (LPF) décrypte ces enjeux.
Le nouveau stade de Yamoussoukro va abriter pour la première fois des rencontres de Ligue 1. Pourquoi ce choix ?
En accord avec l’office national des Sports (ONS), nous avons voulu tester le stade de Yamoussoukro en organisant deux rencontres. Et ce, en prélude de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations qui se tiendra en Côte d’Ivoire. Nous nous mettons dans les conditions de la CAN puisque cette pelouse va abriter deux matches par journée. Ces deux rencontres prévues ce dimanche 26 juin 2022 seront donc des tests qui permettront de voir comment va réagir la pelouse.
Au-delà de l’aspect organisationnel, il y a aussi des enjeux de ces deux oppositions ?
Absolument, la première opposition entre le Racing Club et la SOA est digne d’intérêt d’autant plus qu’il s’agit de deux équipes joueuses. Certes, elles sont déjà maintenues mais elles ont envie de bien fin leur la saison. Quant à la seconde opposition, elle mettra aux prises le leader, l’Asec Mimosas, à son actuel dauphin le Sporting Club de Gagnoa. SI l’Asec Mimosas est déjà sacre champion, elle veut rester invaincue. De son côté, Le Sporting Club de Gagnoa veut conserver son fauteuil de deuxième pour jouer la Coupe de la Confédération, la saison prochaine. Ce sont donc les enjeux de ces oppositions.
Il y aussi le pari de la mobilisation ?
Bien évidemment. Mais, c’est avant tout l’affaire des clubs. La SOA a pris depuis quelques années l’habitude de jouer à Yamoussoukro. Elle est donc chez elle et elle pourra compter sur son public. Dans l’autre opposition, l’Asec Mimosas espère bénéficier du soutien de ses supporters de Bouaké, de Tounodi, de Bouaflé et ceux de Yamoussoukro pour venir les pousser à la victoire. Du côté du Sporting Club de Gagnoa, qui a, à sa tête le Député-Maire, Diabaté Issouf, devra sortir le grand jeu pour permettre à son équipe de ne pas se sentir orpheline pour cette rencontre importante.
IT
Un premier match a déjà eu lieu au stade de Yamoussoukro le jeudi 2 juin 2022 opposant les Éléphants à la Zambie.

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Laisser un commentaire