La valeur Société Générale CI fait référence sur la bourse d’Abidjan, mais peu d’investisseurs particuliers en profitent

(Agence Ecofin) – Malgré un cours de l’action élevé, Société Générale Côte d’Ivoire affiche une solide performance boursière 6 mois après le début de l’année. Ils ne sont toutefois pas nombreux les investisseurs individuels locaux qui tireront profit de cette évolution.

Bien que la valeur de son action ait reculé de 4,6% le jeudi 23 juin, Société Générale Côte d’Ivoire est le titre de banque cotée qui fait actuellement référence sur la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) d’Abidjan. L’entreprise est en effet la deuxième capitalisation boursière de ce marché financier régional pour les pays membres de l’UEMOA, avec une valorisation estimée à 460,4 milliards FCFA (738 millions $).

Depuis le début de l’année, elle a déjà généré une plus-value de 41,6% pour ses investisseurs, selon des données de marché consultées par l’Agence Ecofin. Si ce rythme est maintenu, la banque pourrait cette année signer sa performance boursière la plus élevée depuis 2012, et sa deuxième meilleure performance depuis 2003, selon des indicateurs présentés sur Capital IQ.

A cela, il faut associer une distribution des dividendes qui a continué d’être généreuse. Pour l’exercice 2021, elle a distribué un dividende net par action de 1004,9 FCFA. C’est le niveau de dividende distribué le plus élevé du secteur bancaire sur la BRVM. Aussi, à raison d’un bénéfice net par action déclaré de 2167,6 FCFA, cela fait un ratio de dividende de 46,2%. C’est le niveau de rémunération des actionnaires le plus élevé, depuis 2017.

Pourtant, la banque peut continuer de bénéficier d’une gestion prudente, qui lui a permis de continuer d’accroître le niveau de réserves excédentaires. Un avantage non négligeable en cette période marquée par une inflation importée et les impacts économiques du conflit entre la Russie et l’Ukraine qui vient en rajouter aux problèmes déjà causés par la covid-19.

Ces bonnes performances ne profitent malheureusement pas à beaucoup d’investisseurs individuels au sein de l’UEMOA. 73,25% du capital de la banque appartiennent au groupe Société Générale basé en France. Il est constitué de divers actionnaires, dont des institutionnels et peut-être aussi des individus, possèdent 18,09% du capital. On peut estimer que sur les 31,25 milliards FCFA de dividende net distribué, la part reçue par ces derniers est estimé à 5,6 milliards FCFA.

A près de 15 000 FCFA l’action, il semble a priori complexe pour une personne d’investir sur la valeur Société Générale CI. A 6,8%, son rendement de dividende est plus faible que celui d’autres banques de ce marché. Par exemple, Ecobank Côte d’Ivoire possède le rendement de dividende le plus élevé du secteur bancaire de la BRVM (9,34%). Aussi, avec un ratio de cours de l’action sur le bénéfice net de seulement 6,8, la première banque de l’UEMOA peut encore apporter de la plus-value à ses investisseurs, et mérite une attention.

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Share:
blank

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire