OTAN – Après sa « levée de veto » la Turquie veut voir 33 « terroristes présumés » extradés de Suède et de Finlande

La Turquie exige que la Finlande et la Suède extradent 33 personnes qu’elle considère comme des terroristes.

Les demandes d’extradition font partie de l’accord que les trois pays ont signé sur l’adhésion à l’OTAN de la Finlande et de la Suède, selon la Turquie.

Ankara demande à la Finlande d’extrader six membres du mouvement kurde PKK et six membres du mouvement Gülen.

Dans le cas de la Suède, il y a 11 membres du PKK et 10 gülenistes.

Les deux mouvements sont classés comme terroristes par la Turquie. L’UE qualifie également le PKK de mouvement terroriste, mais pas le mouvement Gülen.

La Turquie s’opposait depuis longtemps à l’adhésion à l’OTAN de la Finlande et de la Suède, mais un accord
«conditionné» par les extraditions et la levée d’embargo sur les armes, a été conclu hier, selon les responsables de l’OTAN, réunis à Madrid en Espagne.

Les trois pays ont aussi signé un accord de coopération qui comprend des engagements dans le domaine de la lutte contre le terrorisme.

La Suède et la Finlande ont déclaré qu’elles examineraient les demandes d’extradition turques de membres du PKK.

Les deux pays ont refusé de se prononcer sur le cas des gülenistes que Ankara qualifie de terroristes.

Douadé Alexis Gbansé

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Laisser un commentaire