Gestion des inondations à Abidjan: Patrick Achi crée un comité bipartite – Les maires ont désormais leur feuille de route

Plusieurs communes du District d’Abidjan ont été récemment le théâtre d’inondations meurtrières suites aux pluies diluviennes de ces derniers jours. Cette situation n’a pas laissé le Premier ministre sans réaction.

Dans ce sens, le jeudi 30 juin 2022, Patrick Achi a échangé avec les maires des dix communes du District d’Abidjan. L’objectif de cette rencontre qui s’est déroulée en présence de membres du gouvernement et du Ministre Gouverneur du District d’Abidjan était de trouver d’autres solutions à ces inondations.

Patrick Achi a ainsi donné des instructions au ministre de l’Intérieur et de la sécurité afin que soit mis en place un comité bipartite avec les maires du District d’Abidjan. Ce comité aura pour mission de déterminer les mesures urgentes à prendre pour atténuer l’impact de ces inondations. Il a par ailleurs été décidé de poursuivre la construction des ouvrages de drainage et d’assainissement dans certaines zones.

Quant au comité, il devra œuvrer à organiser les secours pour les sinistrés en identifiant des abris temporaires. Dans le même temps, le gouvernement avec à sa tête le Premier ministre poursuit les opérations afin de libérer les zones à risques.

Les principales causes des inondations ont été évoquées lors de cette rencontre. Les participants ont souligné la pluviométrie exceptionnelle enregistrée ces derniers jours. De fait, le niveau de précipitation se situe à environ 104% du chiffre de l’an dernier et 20 à 25% au-dessus de la moyenne sur les trente dernières années.

Jean-Louis Moulot, Directeur général de la SODEXAM avait ainsi parlé de « phénomènes climatiques extrêmes dans la période du 19 au 21 juin », pour décrire les pluies qui se sont abattues sur Abidjan lors d’une interview le 22 juin 2022 sur les antennes de la télévision nationale.

En outre, la vétusté, le dysfonctionnement ou le défaut d’entretien de certains systèmes de drainage, la construction de réseaux de drainage inadaptés par certains promoteurs immobiliers privés, l’obstruction des ouvrages par les déchets solides liée à l’incivisme ou encore les constructions sur les ouvrages de drainage ou dans les zones à risque sont d’autres raisons qui figurent au rang des causes de ces inondations.

Pour rappel, entre le 1er avril et le 29 juin 2022, ce sont 19 morts qui ont été enregistrées dans le District d’Abidjan. D’importants dégâts matériels ont également été constatés du fait de ces innondations.

Source : primature

NB : Les titres sont de la rédaction

Commentaires Facebook
Share:

Publié par La Rédaction