Célébré par les populations d’Agboville Bictogo surprend: «Ne pas être du même parti ne veut pas dire se faire la guerre»

Vingt six jours après son élection à la tête de l’Assemblée nationale, Adama Bictogo, s’est rendu à Agboville, sa ville natale, dimanche 3 juillet 2022. Plusieurs milliers de personnes lui ont réservé un accueil triomphal au cours d’une journée d’hommage au chef de l’État Alassane Ouattara.

Le nouveau président de l’Assemblée nationale a réitéré, à cette occasion, la vision de son parti pour la Côte d’Ivoire et la région de l’Agnéby-Tiassa. Le tout dans un cocktail d’anecdotes. « Vous êtes tous dans mon cœur. Je voudrais remercier, ici, les imams, l’Eglise catholique avec à sa tête monseigneur, mon frère, Alexis Touably, les pasteurs et tous ceux qui ne cessent de prier pour moi. Si aujourd’hui, je suis à ce poste, c’est grâce à vos prières », a-t-il lâché à l’entame de son discours. Le regard plein d’émotion, le député élu de la circonscription d’Agboville commune a confié : « Ma mère m’a plongé dans l’eau d’Agboville à 6 mois(…). Il n’existe sur terre l’amour et la souffrance. Je vous parle sans papier parce que c’est ce que je ressens que j’exprime. Je suis arrêté là, grâce à vous ». Il revient sur sa relation personnelle avec Alassane Ouattara qu’il a rencontré quand celui-ci était opposant. «Orphelin de mère avec un père agonisant, je rencontre Alassane Ouattara le 14 février 1994 à 11 h 45 mn. Je suis conduit par Rokia Ouattara et Ibrahima Ouattara. Après deux heures d’attente, je parle à celui qui deviendra mon grand-frère jusqu’à ce jour. Le président Alassane Ouattara. Quand j’arrive, il me présente, Amadou Gon Coulibaly, Hamed Bakayoko, Amon Tanoh puis après Djéni Kobena et Aly Coulibaly(…). Alassane Ouattara a proposé et Dieu a fait. Ouvrons les bras à tous ceux qui en ont besoin ». Le fils de l’Agneby-Tiassa a terminé ses propos en invitant son auditoire à la culture du vivre-ensemble : « La seule chose qui nous unit, c’est notre pays. Nous voulons une Côte d’Ivoire rassemblée. Le président Alassane Ouattara veut une Côte d’Ivoire rassemblée pour nos enfants. On peut ne pas être du même parti mais on ne doit pas se faire la guerre ».

Le 3e adjoint au maire de la commune d’Agboville, Thomas Chocho représentant le maire N’cho Acho Albert, a salué l’esprit de rassemblement du nouveau président de l’Assemblée nationale. Le président du comité d’organisation, le ministre de la Santé, de l’hygiène publique et de la couverture maladie universelle, président du conseil régional, Pierre N’gou Demba, a relevé les qualités humaines d’Adama Bictogo : « Votre élection à la présidence de l’Assemblée nationale est le fruit de votre ouverture aux autres, votre génie de rassembler », a-t-il dit avant de lui promettre son entière disponibilité : « Je vous assure de mon entière disponibilité à vous accompagner avec vos frères et sœurs d’Agboville. Je vous souhaite franc succès dans vos nouvelles fonctions frère mien ».

A. H, correspondance particulière

Commentaires Facebook
Share:

Publié par La Rédaction