Foot – Tournoi de la municipalité de Yopougon Roger Gaga (promoteur): « Grâce à notre tournoi beaucoup de jeunes ont eu des clubs… »

« Nous attendons toujours de grands sponsors »

A Yopougon les vacances scolaires riment depuis 14 ans avec le tournoi de la municipalité. Véritable moment d’extase sportive avec des jeunes qui rivalisent de talents. Cette année, c’est le Collège Aimé Césaire qui accueille la compétition à partir du 30 juillet. Roger Fernandez Gaga, journaliste à Radio Yopougon éclaire ici sur l’organisation de ladite compétition qui attire des sommités du football.

blank

Connectionivoirienne.net : Vous vous apprêtez à lancer la 14e édition du tournoi de la municipalité de Yopougon le 30 juillet prochain. Quelles sont les innovations de cette année et combien d’équipes y participeront ?

Roger Fernandez GAGA: Nous attendons entre 32 et 40 équipes comme les années précédentes.
Maintenant, si Dieu nous en donne le nombre qu’il souhaite, on fera avec.

CIN : 14 ans après quel bilan d’étape dressez-vous par rapport aux objectifs de votre tournoi ? En termes de joueurs promus, en termes d’intérêt des annonceurs, en termes d’animation sportive de la commune de Yopougon ?

RFG : Nous avons réussi à faire connaître le « TOURNOI DE LA MUNICIPALITÉ DE YOPOUGON » à travers Yopougon, Abidjan, dans ce pays et hors de nos frontières.
Une compétition dotée d’une notoriété indéniable, toute modestie mise à part.
Bon nombre de joueurs ont eu des clubs ici en Côte d’Ivoire, en Afrique et hors du continent. Je peux citer Guiagon Parfait, Tapé Eliezer, et bien d’autres en Île Maurice, Thaïlande et même dans les pays scandinaves.
Concernant les annonceurs, nous en cherchons toujours et chaque année.
Nous occupons sainement la jeunesse de la Commune de Yopougon et d’ailleurs pendant les grandes vacances scolaires.
Nous donnons une joie immense à ces gamins et aux populations qui ont pu voir certains grands joueurs professionnels : Kolo, Kader, Gervinho….

CIN : Vous dites tournoi de la municipalité. Quel est l’apport des autorités municipales à ce qu’on pourrait appeler votre institution ?

RFG : Étant donné que nous ne sommes pas les seuls organisateurs ou promoteurs de tournoi dans la commune, nous pouvons dire que les autorités municipales sont d’un apport appréciable.
La Mairie est à nos côtés, administrativement, techniquement et financièrement.

CIN : Comment voyez vous ce tournoi dans les années à venir ?

RFG: Nous voulons faire de ce Tournoi la plaque tournante du football des jeunes de la sous-région. Certains depuis la France sont en train de travailler dans ce sens.

CIN : Beaucoup de vedettes internationales du football ivoirien ont souvent parrainé votre tournoi. Qu’avez-vous gagné en retour 14 ans après ?

RFG : Nous avons gagné en notoriété, en relations humaines, en contacts, en sérénité, beaucoup d’acquis en matière d’organisation, on a de l’expérience.
Personnellement, cela m’a poussé à avoir un centre de formation de football (125 joueurs !) Une vraie passion que nous vivons.
Au plan financier, nous prions qu’un jour un sponsor ou partenaire vienne véritablement nous aider.
C’est notre souhait le plus ardent !
Aussi, nous souhaitons que des mains généreuses nous aident à soutenir nos actions sociales.

Réalisée par SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Laisser un commentaire