100 m dames/Mondiaux – Les Jamaïcaines écrasent la concurrence, Ta Lou sans défenses 7e, Ahouré out en demie

C’est la débâcle de l’athlétisme ivoirien aux mondiaux d’Eugene aux États-Unis. Après l’échec des hommes sur le 100m, c’était autour des dames de quitter la compétition par la petite porte cette nuit, après avoir habitué les Ivoiriens à des médailles durant de longues années. Marie-Josée Ta Lou qui défendait son podium de 2021 (3e, bronze) a en effet terminé 7e de la finale (10.93). Sa co-détentrice du record d’Afrique (9.78) sur la distance, Murielle Ahouré, s’est quant-à-elle arrêtée en demi-finale en ne terminant que 6e de sa série.

de Kessé
Footivoire.net

blank

PRYCE CLAQUE LE RECORD DES CHAMPIONNATS ET S’OFFRE UN 5E TITRE MONDIAL

Son aventure avait débuté en 2008 à Pékin avec un premier titre olympique, elle se terminera certainement avec un nouvel or mondial autour du cou. 14 ans plus tard, Shelly-Ann Fraser-Pryce a décroché une 5e timbale aux championnats du monde, lundi à Eugene, dans une finale du 100 mètres qu’elle a dominée de bout en bout, jusqu’à signer un nouveau record des championnats du monde en 10″67 (0,8 m/s de vent).

Véritable reine de la discipline, la Jamaïcaine a été suivie par ses deux compatriotes Shericka Jackson (10″73, record personnel) et la double championne olympique Elaine Thompson-Herah (10″81) pour offrir un triplé au pays d’Usain Bolt.

Après un départ canon tandis que Thompson-Herah était quelque peu restée dans les starting-blocks, Shelly-Ann Fraser-Pryce a mené sa course de bout en bout sans jamais laisser une seule chance de retour à ses adversaires.

Avec Eurosport.fr

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Laisser un commentaire