Chelsea/Milan AC: Confondu à un gangster, le récit incroyable de Tiémoué Bakayoko après son contrôle de police musclé en Italie

Contrôlé de façon musclée par la police milanaise il y a quelques jours, le milieu de terrain de 27 ans s’est exprimé sur l’affaire par le biais de son compte Instagram.

« Les autorités de Milan ont communiqué récemment, que c’était une erreur des policiers et qu’ils s’en étaient rendu compte sur le moment. L’erreur est humaine, je n’ai aucun problème avec ça. En revanche, la manière et la méthodologie utilisées me posent problème. Je trouve que c’est allé plus loin que ça aurait dû. Pourquoi n’ont-ils pas fait tout simplement un contrôle digne de ce nom ? En demandant les papiers du véhicule, en communiquant tout simplement… » a ainsi déclaré l’ancien Monégasque.

Confondu avec l’auteur d’une fusillade ayant eu lieu dans les alentours, l’international francais originaire de Cote-d’Ivoire a avoué avoir eu peur pour sa vie et dénonce la mise en danger de son intégrité par les forces de l’ordre italiennes : « Sur la vidéo publiée sur les réseaux sociaux, on ne voit pas tout, précise le milieu de terrain. C’est la partie la plus calme de tout ce qui a pu se passer. Je me suis retrouvé avec le flingue à un mètre de moi, côté vitre passager. Ils ont clairement mis nos vies en danger, peu importe les raisons qui les ont poussés à faire ça. C’est une erreur, sachant qu’il n’y avait aucune certitude sur les suspects appréhendés.»
Une réaction qui contraste grandement avec les déclarations d’un syndicat de police lombard qui a tenu à saluer l’attitude et le professionnalisme des forces de l’ordre.

Avec Footmercato

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Laisser un commentaire