Mouvements d’humeur des docteurs non recrutés – Le ministre Diawara a encore reçu les porte-paroles

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESRS), le Professeur Adama Diawara a échangé le mardi 19 juillet 2022 avec les porte-paroles des différents collectifs des Docteurs dits « non recrutés ».

Ces échanges qui ont porté sur les différents « agissements » de certains collectifs observés depuis quelques semaines, dans la presse et sur les réseaux sociaux, ont eu lieu à la salle de conférence dudit ministère sis, à Abidjan-Plateau.

Durant plus de deux heures, le ministre Adama Diawara, accompagné des membres de son cabinet, a écouté dans les moindres détails les différents porte-paroles (Les Docteurs Bosson Bertin, Zoukpé Lorimer et Diakra Bogui), qui assurent relever « des anomalies dans le mode opératoire du recrutement des enseignants du Supérieur ».

Ces porte-paroles ont fait des propositions qu’ils ont consignées dans des documents et remises au ministre, non sans toutefois le féliciter pour « la réforme du mode du recrutement des enseignants dans le supérieur, qui a abouti à la hausse des postes à pourvoir ».

‘’ En bon père de famille’’, le ministre Adama Diawara a d’emblée prodigué des conseils aux différents docteurs, en leur conseillant « la retenue » et « la modestie » dans leurs agissements.

« Je vous demande d’éviter de brûler vos thèses et d’éviter la grève de la faim. Je vous demande à vous préparer pour les différents concours de recrutements qui seront lancés bientôt et ne faites pas d’une fixation le problème de la méthodologie, du mode opératoire du recrutement », a conseillé le ministre Adama Diawara, promettant de « prendre connaissance des propositions » faites par ses hôtes. « Je prendrai connaissance de vos propositions et on avisera. J’espère que nous nous sommes bien compris. Les discussions continuent pour éclairer un certain nombre de choses. C’est un premier entretien, ma porte reste ouverte », a-t-il ajouté.

Poursuivant le ministre a indiqué que « le problème (auquel font face les Docteurs) est connu de tous. Il est systémique, et on cherche les voies et moyens pour le résoudre ».

En tout état de cause, le ministre Adama Diawara est revenu longuement sur l’organisation du concours de recrutement des enseignants du Supérieur de la session 2022, a expliqué les différents points de réforme et a rappelé la prise bientôt du décret de création de l’école doctorale.

Aussi, le Pr. Adama Diawara a-t-il annoncé le lancement du concours de recrutement des enseignants du Supérieur pour un total de 152 postes à pourvoir, avec « cette fois-ci la précision des domaines, des mentions et les spécialités ».
Quant à la session 2023, elle sera lancée au premier trimestre de l’année prochaine avec au moins 600 postes à pourvoir.

« Préparez-vous pour ces différents concours, et privilégiez le dialogue en lieu et place du spectacle dans la rue », a insisté le ministre Adama Diawara qui a souligné que son département ministériel ne dispose pas de 3000 Docteurs au chômage, comme les Collectifs le prétendent, mais plutôt de 1919 Docteurs « le chiffre à ma disposition au dernier concours de recrutement ».

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique – CI

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

blank

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire