Baguettes de pain de 150 FCFA: Les prix et poids respectés et affichés dans les communes de Marcory et de Treichville

L’inspecteur du Commerce chargé de la Répression, des Fraudes et de la Concurrence à la Direction régionale d’Abidjan-Sud 1, Hyacinthe Kouma Yao, s’est globalement félicité du respect et de l’affichage du prix de la baguette de pain de 174 kg à 150 FCFA, dans les communes de Marcory et de Treichville à Abidjan.

C’était le 20 juillet 2022, au terme d’un contrôle inopiné dans plusieurs boulangeries de ces deux communes, en présence d’une équipe du Conseil national de Lutte contre la Vie chère (CNLVC).

Il a expliqué que cette phase de répression s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la cherté de la vie, notamment du respect du prix de la baguette de pain de 150 FCFA et de sa vente obligatoire à côté de celle de 200 FCFA.

« Sur l’ensemble des boulangeries visitées dans ces deux communes, nous constatons que les mesures arrêtées par le gouvernement, dont la vente de la baguette de pain de 150 Fcfa au prix et au poids indiqués, sont respectées », s’est réjoui l’inspecteur du Commerce.

Hyacinthe Kouma Yao a encouragé les acteurs de ce secteur à continuer dans ce sens, afin d’aider le gouvernement dans la lutte contre la cherté de vie. « Le gouvernement a revu à la baisse le grammage de pain. Il n’est pas question que des opérateurs s’adonnent à la spéculation en vendant plus cher le prix du pain indiqué », a-t-il relevé.

Il a annoncé que cette visite inopinée marque le début de la phase de répression.

« Chaque jour, nous allons sillonner toutes les communes de Côte d’Ivoire pour nous assurer que les mesures arrêtées par le gouvernement relativement au pain sont respectées », a dit l’inspecteur du Commerce.

À l’en croire, les contrevenants à ces dispositions s’exposent à deux types de sanctions : la fermeture de leurs boulangeries pour non-vente de la baguette de 150 FCFA et des amendes allant de 100 000 FCFA à 50 millions de FCFA.

Au Conseil des ministres du 30 mars 2022, le gouvernement a pris une mesure relative à la mise en vente, sur l’ensemble du territoire national, de deux types de baguette de pain, dont une baguette standard à 150 FCFA pour 174 g et une baguette améliorée à 200 FCFA pour 232 g, afin de faciliter et de garantir l’accessibilité à ce produit de grande consommation.

Pour ce faire, le gouvernement a décidé de l’exonération des droits de douane sur l’importation de blé. Il a également accordé une subvention en faveur des producteurs de farine boulangère à hauteur de 12,9 milliards de FCFA à fin juin 2022.

Source : CICG

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

blank

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire