Obsèques d’Alphonse Douati / Retrouvailles entre les adversaires Ppa-Ci et Cojep… Bictogo, Anaky et Yasmina solidaires

blank
 
C’est la dernière ligne droite dans l’organisation des obsèques de l’ancien ministre de Gbagbo avant l’ultime séparation le 1er août prochain. Depuis le 19 juillet, la famille Douati reçoit les condoléances des personnalités et partis politiques au domicile du défunt à Cocody Vallon.
Deux délégations du Ppa-Ci ont devancé Laurent Gbagbo qui est arrivé peu après 20 heures avec une forte délégation. Jean Baptiste Gnahoré du Csp et Hubert Oulaï le président exécutif conduisaient chacun une délégation du parti de Gbagbo. Ils étaient installés quand la délégation du Cojep amenée par son secrétaire général Dr Saraka Patrice est arrivée sur les lieux. Tous ont pu s’asseoir côte à côte sous le préau des visiteurs, sans gêne, le temps d’un hommage à celui qui fût un compagnon, un camarade communs.
Des messages de soutien ont été adressés tour à tour à la famille éplorée.
« Un grand parmi nous s’en est allé », a magnifié Damana Pickass au nom du secrétariat général du Ppa-Ci. Il a vanté les mérites d’Alphonse Douati, ses qualités de grand militant aussi. Il rappelle que Douati a adhéré au Fpi, ancêtre du Ppa-Ci en pleine répression mais est demeuré fidèle et loyal jusqu’au bout.
Léon Emmanuel Monnet embouchera la même trompette en rappelant le rôle joué par M. Douati après la perte du pouvoir. Il fut de ceux qui n’ont pu emprunter le chemin de l’exil et se sont battus pour maintenir le parti en éveil, reconnaît-il.
Au nom d’Anaky Kobenan, M. Koué Bi, son porte-parole a lui, invité Désirée Douati, la fille du défunt à prendre le flambeau de son père. « Ne laisse pas tomber le flambeau pour que l’âme de ton papa demeure », a dit M. Koué,  comparant Désirée aux pionnières de la lutte anticolonialiste Anne Marie Raggi, Marie Koré et autres.
Bictogo, la main généreuse 
Le président de l’assemblée nationale Adama Bictogo confiera par la voix de son porte-parole qu’il est très lié à la famille et au défunt lui-même. C’est donc, a-t-il dit, le frère qui est venu ce soir-là. Joignant l’acte à la parole, il a déclaré avoir pris en charge les frais de conservation à la morgue. Et avant de se retirer il a offert une enveloppe de 3 millions de Fcfa.
Même douleur même élan de compassion chez la députée de Cocody Yasmina Ouégnin qui a offert 100 mille Fcfa à la famille et 3 bouteilles de liqueur.
Cojep : « Douati, un arbre auquel on s’agrippait »
A son tour, le Cojep de Blé Goudé, conduit par son secrétaire général Dr Patrice Saraka s’est souvenu d’un bienfaiteur, d’un conseiller. « Nous ne pouvions pas ne pas être là. Dans la vie, il y a des tempêtes et il y a des arbres auxquels l’on s’agrippe quand il y a la tempête. Douati était l’un de ces arbres… il nous donnait des conseils dans la tourmente.  Nous sommes venus prendre notre part de deuil », a fait entendre le porte-parole du Cojep Yavo Martial.
Alphonse Douati a quitté le monde des vivants le 30 janvier 2022. Il laisse une veuve et 4 enfants. Hubert, Clémence, Désirée et Ange.
SD à Abidjan

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

blank

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire