Rhdp – Un candidat aux départementales fait de graves aveux sur la discrimination aux concours administratifs (vidéos)

Rhdp – Un candidat aux départementales fait de graves aveux sur la discrimination aux concours administratifs (vidéos)

« La directrice de la Deco est ma nièce donc… »

La campagne pour l’élection des secrétaires départementaux du Rhdp, le parti présidentiel, bat son plein à travers les régions du pays. Si dans certaines localités un consensus est obtenu autour de certains barons ministres et Dg de sociétés publiques, ce n’est pas le cas dans d’autres départements.

A Gagnoa par exemple c’est une vraie bataille à coups de dénigrements et de promesses faramineuses. Ici, au moins deux listes s’affrontent à défaut d’un consensus. Les électeurs auront à choisir entre les listes conduites par la ministre Belmonde Dogo et celle de Diomandé Mamadou basé à Ouragahio.
Ce dernier a fait une sortie de route alors qu’il était en face d’électeurs. Il a entretenu son auditoire en disant tout le bien qu’il y avait à choisir sa liste. Il s’est présenté comme un homme d’action, concret, proche de la base et non ces cadres qui sont à Abidjan et n’ont aucune attache avec les militants.
Diomandé Mamadou va plus loin dans les promesses. Il est candidat, dit-il pour favoriser tous ces jeunes titulaires du Bepc, du Bac ou de tout autre diplôme et qui veulent présenter les concours de la Fonction publique, de la police, de la gendarmerie, du Cafop… « La directrice de la Deco (direction des examens et concours, ndlr) est ma nièce », achève-t-il de galvaniser. Comme pour dire qu’avec lui comme départemental du Rhdp, c’est la voie ouverte aux emplois. Il vante même ses exploits dans ce domaine avec les précédents concours du Cafop ( voir vidéo).

L’élection des secrétaires départementaux a lieu ce samedi sur toute l’étendue du territoire national. Sont attendus dans les urnes, les présidents des comités de base, les dirigeants des mouvements associatifs affiliés au Rhdp, les responsables des femmes et des jeunes.

SD à Abidjan

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Laisser un commentaire