Au Burkina l’ambassadeur de France sur la sellette

L’ambassadeur de France au Burkina Faso, Luc Hallade, est dans le collimateur d’une partie de la société civile burkinabè. Les autorités de la transition également ne sont pas contentes du diplomate. Pour cause, une sortie le juillet 2022 qui a provoqué le courroux de certains Burkinabè.

Qualifiant ces propos de « discourtois » et « inamicaux », le Gouvernement burkinabè dit « protester vigoureusement », indique Voa Afrique qui s’en sont fait écho à l’instar de plusieurs autres médias africains et internationaux.

 » L’ absence de résultats provoque des frustrations de plus en plus fortes dans le pays et que ce conflit endogène est, en réalité, une guerre civile : une partie de la population se rebelle contre l’État et cherche à le renverser »: c’est la phrase qui vaut à son auteur des attaques de certains Burkinabè dont une partie demande son départ.

Fratmat

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Share:
blank

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire