La Cour des comptes européenne très critique envers le plan de réduction du gaz russe présenté par la commission

Personne ne sait réellement comment l’Union européenne compte financer la réduction du gaz russe dans les années à venir.

La propagande semble en effet avoir éloigné la commission des populations.

Dans un article d’opinion très critique, la Cour des comptes européenne critique conteste le projet de l’UE qui souhaite être moins dépendante du gaz russe à long terme.

En mai, la Commission européenne avait présenté REPowerEU : un plan ambitieux pour éliminer progressivement le gaz russe dans les années à venir. L’objectif est de cesser d’importer du gaz de Russie d’ici 2027.

Avec ce plan, l’UE veut, entre autres, rechercher des fournisseurs de gaz et passer plus rapidement à une énergie durable.

Ce vaste plan coûtera environ 210 milliards d’euros dans les années à venir.

La Cour des comptes a le plus d’objections contre le financement du plan alors que seuls 20 petits milliards d’euros proviennent de la Commission elle-même. Les 190 milliards d’euros restants doivent provenir des États membres de l’UE.

Les pays désireux pourraient par exemple emprunter de l’argent au fonds de relance corona ou obtenir de l’argent d’autres fonds de l’UE.

Le problème, un pays comme l’Espagne qui n’a rien à voir avec le gaz russe est l’un des plus touchés par la pandémie. L’Espagne recevra plus de milliards d’euros « corona » que d’autres pays plus dépendants du gaz russe. Les experts ne s’attendent pas à ce qu’ un pays comme l’Espagne utilise massivement une partie des fonds corona pour des questions de gaz russe, donc elle ne dépend pas.

Mais ce n’est pas bon, rétorque la Cour des comptes. La Cour des comptes européenne avertit que les priorités nationales pourraient l’emporter ici les intérêts européens communs de gaz.

Sylvie Kouamé

Commentaires Facebook
Share:

Publié par La Rédaction