Rhdp Gagnoa – La victoire d’Alcide Djédjé contestée, l’annulation du vote réclamée pour plusieurs irrégularités

Rhdp Gagnoa – La victoire d’Alcide Djédjé contestée, l’annulation du vote réclamée pour plusieurs irrégularités

Départementales Rhdp Gagnoa / Des militants omis contestent la victoire d’Alcide Djédjé pour non dissolution de son parti Concorde (Déclaration)

DÉCLARATION DU PORTE-PAROLE DES MILITANTS
VOLONTAIREMENT OMIS SUR LA LISTE ÉLECTORALE DU
DÉPARTEMENT ADMINISTRATIF DE GAGNOA

Je me nomme BAMBA Amidou, je suis militant RHDP, Président élu du secteur 3 de l’UE RHDP Gagnoa Commune. J’occupe également la fonction de Président des enseignants du supérieur de l’UE RHDP de Gagnoa commune. Je suis le porte-voix de tous les militants, responsables de secteur, de structures et membre de bureaux de secteur injustement retirés de la liste électorale dans le département administratif de Gagnoa à la faveur de l’élection des Secrétaires Départementaux du samedi 23 juillet 2022 de cette localité.
Je prends la parole cet après-midi, ici au siège départemental de notre grand Parti, pour dénoncer la forfaiture qui a eu lieu dans ce processus électoral, depuis la confection du listing électoral jusqu’au jour du vote. En effet, cette liste électorale comporte plusieurs insuffisances et irrégularités qui mettent gravement en doute la sincérité de l’élection et la légitimé des probables élus. Il est donc fortement dommageable que les instances du parti en charge de l’organisation de ce scrutin n’aient pas laissé le temps pour l’analyse et les réclamations éventuelles sur cette liste avant le jour du scrutin.

Selon nos investigations, nous relevons dans Gganoa – Commune, que 19 secteurs ont été totalement omis sur le listing, soit deux-cent-neuf (209) électeurs privés de leur droit de vote. Ce sont : Guemenedou, Hermakono, Toutoubré, Biabo, Kakrédou, Tchétchékou, Logobia, Commerce 1, Commerce 2, Zapata, Soleil 1, Soleil 2, Washington, Sokoura Est, Dar-es-Salam Maracana, Gnousso 1, Gnousso 2, Garahio 1 et Garahio 2.
Il faut également noter que dans 18 autres secteurs, seuls les délégués de secteur ont été pris en compte par le listing, privant 140 autres militants de leur droit de vote. C’est le cas des secteurs suivants : CIB, Guessihio, Delbo 1, Dioulabougou nord-centre, Petit Dioulabougou, Odiennékourani centre, OdiennéKourani Maternité, Mosquée 1, Onybabré, Onytabré, Mahidio Saint-George, Sokoro Ouest 2, Soukoura Centre 2, Soukoura Centre 3, Soukoura Extension, Kamourou, Madagascar, Madagascar
Extension, 5 tombeaux.

De plus, tous les secteurs de la sous-préfecture au nombre de 16, à l’exception d’un seul secteur, ont été omis. Cela correspond à 165 votants volontairement omis.
En outre, nous constatons aussi la présence illégale sur le listing de 12 secteurs fictifs non validés et sans comités de base, correspondant à 132 votants qui ne méritent pas d’être mentionnés sur le listing électoral. Ces secteurs fantoches sont : Pont Honorable Zon Camara, Vatican, Barouhio centre culturel, Delbo 2-1, Delbo 2-3, Delbo barrage, Garage
Dosso 1, Cissé Kamourou (Orange Money), Gnemeledou 1, Gnemeledou 2, Lycée 4B, Pharmacie Dioulabougou. Ces secteurs fictifs ont contribué à biaiser considérablement la régularité même du scrutin.

D’autre part, nous avons noté la présence en tant que candidat sur une des deux listes en compétition du Ministre DJÉDJÉ Ilahiri Alcide, Président du parti politique « Concorde » non encore dissous. Nous trouvons ceci incohérent et préoccupant pour l’avenir de notre parti, notamment face aux défis des présidentielles de 2025.
Au regard de tout ce qui précède, nous avons le regret d’affirmer que le scrutin du samedi 23 juillet dernier dans le département de Gagnoa a été clivant et non démocratique, avec plus de 209 militants privés de leur droit de vote et 121 votants fictifs issus de secteurs fantoches non validés. Le nombre d’électeurs sur la liste représente ainsi moins du tiers des militants qui ayant effectivement le droit de vote.
Nous attirons donc l’attention du Président du Directoire du RHDP, le Ministre d’État Gilbert Koné KAFANA, sur l’irrégularité de ce scrutin et les risques qu’il présente contre la cohésion et le rassemblement prônés par le Président de la République, Président du Parti, S.E.M. Alassane OUATTARA. Par conséquent, nous demandons son annulation purement et simplement afin d’assurer la bonne marche du Parti notamment les futures batailles électorales.
Je vous remercie.

Fait à Gagnoa, le 26/07/2022.
Pour le Porte-parole,
BAMBA Amidou

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Laisser un commentaire