Elections 2023 Agboviĺle – Le Fédéral PPA-ci tire sur la sonnette d’alarme « Il faut travailler et non dormir sur ses lauriers »

Elections 2023 Agboviĺle – Le Fédéral PPA-ci tire sur la sonnette d’alarme « Il faut travailler et non dormir sur ses lauriers »

Absent des joutes électorales depuis plus de dix ans, le PPA-CI du président Laurent Gbagbo entend ne plus se laisser distraire pour reprendre toute sa place dans l’arène pour la lutte des postes électifs.

Ainsi, deux semaines après la mission d’évaluation de la direction du PPA-CI sur toute l’étendue du territoire national, Meney Édi Michel, fédéral intérimaire du PPA-CI d’Agboville-commune, a décidé de prendre son bâton de pélerin pour une mission de mobilisation des sections sous sa coupole.

« Le PPA-CI est un nouveau parti qui vient de naître, il est important de vérifier le travail qui se fait à la base. Pour notre fédération de la commune, il était important de vérifier l’effectivité de l’implantation du parti sur le terrain. C’est à ce titre que nous avons initié un programme d’une tournée », a déclaré, à la presse, le premier patron de la fédération du PPA-CI d’Agboville-commune. Réputée être une zone acquise à la cause du président Laurent Gbagbo, Le PPA-CI est aujourd’hui, selon Meney Édi Michel, le premier responsable du parti de Laurent Gbagbo dans la commune d’Agboville, fortement concurrencé par le RHDP qui ratisse un peu dans leur camp. « Aujourd’hui, nous constatons qu’à part la circonscription électorale d’Agboville-sous-préfecture briguée par M’bolo Martin, coordonnateur régional du PPA-CI de l’Agnéby-Tiassa et celle d’Agboville-commune dont le maire, N’cho Acho Albert, élu sous la bannière indépendante mais qui a été secrétaire fédéral chargé de l’encadrement des structures de base du FPI d’alors, nous n’avons aucun autre élu », a regretté Meney Édi Michel. Qui regrette que cette zone réputée être un bastion pour le président Laurent Gbagbo est en train d’être fortement concurrencée par le parti au pouvoir.

« Sur 56 indépendants lors des dernières élections locales, presque la moitié a basculé dans le camp adverse qui a mis une stratégie en place pour recruter tous ceux-là. C’est donc à nous de contrer cette stratégie bien que n’étant pas au pouvoir pour demeurer le bastion pour le président Laurent Gbagbo », a laissé entendre Meney Édi Michel. Non sans exhorter ses ouailles à rester vigilants et à faire en sorte que le PPA-CI gagne davantage du terrain.

« Il faut travailler et non dormir sur ses lauriers . C’est certes un bastion acquis pour le président Laurent Gbagbo mais ceux d’en face y travaillent pour faire basculer la zone à leur profit. C’est donc pour cela qu’il ne faut pas dormir. C’est, en gros, le sens de cette tournée que nous avons initiée qui débutera dans la section d’Adahou après la fête de l’indépendance et qui prendra fin un mois après dans la section du quartier Artisanal. », a conclu le représentant du PPA-CI dans la commune d’Agboville.

Stéphane N’gnira

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Laisser un commentaire