Les USA annoncent avoir tué le médecin égyptien Ayman al-Zawahiri [chef d’Al-Qaida], par une frappe de drone en Afghanisatan

Les États-Unis d’Amérique annoncent avoir tué le chef d’Al-Qaïda Ayman al-Zawahiri en Afghanistan.
« Le chef terroriste n’est plus », a déclaré le président américain Biden lors d’une conférence de presse.
Zawahiri est accusé d’avoir co-planifié les attentats du 11 septembre 2001 avec Oussama Ben Laden.

Il était l’un des chefs terroristes les plus recherchés au monde.

Zawahiri a été tué samedi dans une attaque de drone menée par l’agence de renseignement américaine CIA dans la capitale Kaboul. Il était sur le balcon de sa cachette à ce moment-là. Il s’agit de l’attaque la plus importante contre le groupe terroriste depuis 2011, lorsque le fondateur d’Al-Qaïda, Oussama Ben Laden, a été tué.

La CIA a localisé Zawahiri – un Egyptien né – en avril de cette année, a déclaré Biden. « Il a déménagé au centre-ville de Kaboul pour rejoindre des parents », a déclaré le président.

« Après que nous ayons été sûrs de son emplacement, j’ai approuvé une frappe de précision qui le ferait sortir définitivement de l’arène », a déclaré Biden. « Il y a une semaine, quand j’ai été informé que les conditions étaient optimales, j’ai donné la permission de le neutralise. La mission a été un succès. Aucun membre de sa famille n’a été touché et il n’y a pas eu de victimes civiles. », a précisé Biden.

Il y avait un prix de 25 millions de dollars sur sa tête pour quiconque pourrait fournir des informations sur ses allées et venues.

Le fait que Zawahiri ait pu vivre relativement longtemps hors des radars dans la capitale afghane Kaboul aura très probablement des conséquences diplomatiques sur les relations entre les États-Unis et l’Afghanistan, a indiqué le ministre américain des Affaire étrangères, Blinken.

SK

Biographie (Wikipedia)
Jeunesse
Ayman Al-Zawahiri est né à Maadi en Égypte, en banlieue du Caire, dans une famille influente sur le plan religieux et politique2,3. Du côté paternel, le grand-oncle d’Ayman, a dirigé l’université al-Azhar (l’un des principaux lieux d’enseignement de l’islam sunnite), son grand-père maternel a fondé l’université (religieuse) du Roi Saoud en Arabie saoudite pour le compte des autorités religieuses wahhabites et son oncle maternel, Abdul Rahman Azzam, a occupé les fonctions de secrétaire de la Ligue arabe3,4,5. C’est un élève studieux5. Sa famille est liée aux Frères musulmans depuis la création de la confrérie en 19283. En 1966, à l’âge de 14 ans, Ayman Al-Zawahiri rejoint à son tour les Frères musulmans, avec l’intention de renverser le régime de Gamal Abdel Nasser3. Il est alors fasciné par le penseur Sayyid Qutb5, qui est condamné à mort et exécuté la même année3.

Entré à l’école de médecine de l’université du Caire, il sort diplômé en médecine en 19743 et obtient sa spécialisation en chirurgie en 1978. Son père, Muhammad Rabi Al-Zawahiri, pharmacien renommé, était lui-même professeur de pharmacologie au sein de l’école de pharmacie de l’Université du Caire. La marque creuse sur son front s’appelle un zabiba.

(…)

Commentaires Facebook
Share:

Publié par La Rédaction