Le Haut conseil des Maliens de Côte-d’Ivoire se désolidarise d’une marche de protestation projetée – Voici sa position au ton équilibriste

A l’invitation du Haut conseil des Maliens de Côte-d’Ivoire, organisation dirigée désormais par l’opérateur économique Moulaye Haidara, des dizaines de Maliens se sont retrouvés dimanche après-midi dans les environs de leur ambassade au Plateau, rue du commerce.

Avec la tension qui prévaut entre la Côte-d’Ivoire et le Mali au sujet des 49 soldats ivoiriens détenus depuis un mois à Bamako, ils avaient à cœur de lancer des appels à l’apaisement.

Plusieurs voix qui comptent dans cette diaspora ont pris la parole pour exalter l’entente et la fraternité historiques entre les deux peuples partageant les mêmes valeurs, les mêmes langues et les mêmes traditions. Entre autres intervenants, Pr. Moctar Haïdara du Groupe international de travail pour la paix et la concorde nationales, Oumar Kaba N’diaye du Bureau ivoirien pour la promotion et l’intégration africaine.

Tous ont parlé sans jamais dénigrer le président de la transition malienne le colonel Assimi Goïta qu’un intervenant a présenté comme un don de Dieu par qui les maliens retrouvent leur dignité. Ils n’ont pas non plus offensé Alassane Ouattara qu’ils présentent comme un frère, un bon défenseur du Mali dans les relations internationales.

Pour clore la cérémonie de ce jour, il est revenu au secrétaire général du Haut conseil, Salou Amadou de lire la déclaration écrite par le président Moulaye Haïdara. Pour l’essentiel on retient leur appel résumé dans ce passage :

 » Nous, opérateurs économiques et présidents de plusieurs associations de la société civile malienne en Côte d’ivoire, encourageons vivement les autorités au plus haut sommet de l’état de Côte-d’Ivoire et du Mali à tout mettre en œuvre pour le règlement pacifique par voie diplomatique de ce différend pour le bonheur et la satisfaction des deux peuples frères unis par des liens multiséculaires de solidarité, d’hospitalité et de fraternité. Le Mali et la Côte d’Ivoire sont deux pays d’un même peuple”.

De fait, ce rassemblement fait suite à des propos parus dans la presse invitant les maliens de Côte d’ivoire à une grande marche le 13 août 2022 dans les rues du Plateau pour appeler la junte à la libération des soldats ivoiriens. D’autres propos toujours par voie de presse sont considérés comme diffamatoires pour la diaspora malienne. Le Haut conseil a déclaré dans son point de presse ne pas se reconnaître « ni de près ni de loin dans ces affabulations ».

Il soutient la voie diplomatique pour le règlement de la crise et particulièrement la médiation togolaise.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

blank

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire