Interview honorable Ahuili Naylor Kouassi (député de Yakro) « Laissons les palabres et allons de l’avant »

Interview honorable Ahuili Naylor Kouassi (député de Yakro) « Laissons les palabres et allons de l’avant »

La Nation entière était réunie le 7 Août 2022 dans la capitale politique pour la célébration de la fête de l’indépendance. Dans un entretien, le député Rhdp de Yamoussoukro donne son point de vue, en appelant à l’union des élus et cadres. Nous l’avons rencontré.

Honorable, l’an 62 de la Côte d’Ivoire à été célébré, le 7 août 2022 à Yamoussoukro sur la terre natale de feu Félix Houphouët-Boigny. Quels sont vos sentiments ?

Ce sont des sentiments de joie et de fierté qui m’animent parce que le Président a fait son choix sur Yamoussoukro pour la célébration de la fête de l’indépendance dans notre district et sans incident. Tous étaient mobilisés pour accueillir l’événement. Vraiment la mobilisation était de taille.

Pensez-vous avoir réussi le pari ?

C’était fantastique. Les populations ont répondu à l’appel des élus et du comité d’organisation. Personne n’a voulu se faire conter l’événement. Tout le monde était rassemblé.Elles sont des villages, des campements et des différents quartiers pour assister à la fête. Les populations ont marqué leur adhésion totale aux idéaux du Président de la République, Alassane Ouattara. Nous lui disons merci pour toutes ses actions posées dans notre district autonome. Cela nous va droit au cœur et nous resterons debout pour l’accompagner dans sa vision de faire de la Côte d’Ivoire, un pays rassemblé et solidaire.

Désormais, peut- on donc dire que les cadres du district autonome de Yamoussoukro sont unis ?

Évidemment, car cela est de l’intérêt de tous. Le district autonome de Yamoussoukro a besoin de sortir de ses palabres. Il nous faut maintenir le cap pour aller loin. Plus que cela. Le peuple restera toujours derrière le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara.

Quel message à l’endroit des populations ?

J’adresse mes remerciements aux populations du district autonome de Yamoussoukro, et l’ensemble des chefs traditionnels, au corps préfectoral pour le soutien sans faille à la réussite de l’événement. sans oublier, les ministres Souleymane Diarrassouba et Augustin Thiam, et l’ensemble du comité d’organisation locale.
Les élus et cadres pour leur expertise et leur sens du dévouement. Je leur demande de croire au Président de la République parce que, « Quand il dit ,il fait « .

Interview réalisée par Roland Konan

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Laisser un commentaire