Enseignement supérieur – L’Université populaire signe avec Studely pour la mobilité de ses étudiants en France

L’Université populaire de Côte d’Ivoire (Upci) située à Yopougon quartier millionnaire a signé vendredi 12 août dans ses locaux, une convention avec la structure financière Studely. A travers cette convention de partenariat, les deux parties décident de se donner la main pour développer des offres.

Ainsi, comme le précise le recteur de l’Université populaire, Pr. Séraphin Prao Yao, cette convention vise la mobilité internationale des étudiants diplômés de l’université populaire. De façon explicite, Studely par cette signature, s’engage dans un premier temps à faciliter l’inscription de tout étudiant issu de l’Upci dans les universités françaises et allemandes.

Pour Pr. Prao, cette vision manageriale de l’institution d’enseignement qu’il dirige répond au besoin de recherche de débouchés pour ses étudiants qui bénéficient d’une formation de qualité.
Autre chose, ce partenariat permettra également aux étudiants de faire des stages à Studely et aux agents de Studely de participer à des séminaires de renforcement de capacités de l’Université. Donc un partenariat gagnant-gagnant.

« Au 21e siècle la matière première, c’est la matière grise »

En s’investissant dans la signature des partenariats les choses sont très claires pour le recteur Prao. Selon lui, c’est de former des décideurs de demain rompus à la compétition internationale. Aussi dira-t-il avec conviction : « Au 21e siècle la matière première, c’est la matière grise ». Pour l’enseignant chercheur, ce sont les ressources humaines de qualité qu’il faut pour booster le développement. La matière première à elle seule, ne suffira pas. Son université est ainsi à son troisième partenariat après les microfinances Hes et Crédit Fef.

Prolongeant les propos du recteur de l’Upci, Diane Béa, manager de Studely Côte d’Ivoire vante tout le bien de ce partenariat. Il s’agira, dit-elle d’accompagner la mobilité des étudiants qui voudront poursuivre leurs études en France et en Allemagne après l’obtention d’une admission. La structure facilite les démarches auprès des autorités consulaires en France et se porte garante du financement tant des études que de l’hébergement de l’étudiant admis dans une université par l’ouverture d’un compte bancaire en France ou en Allemagne au nom de l’étudiant.
Studely existe depuis 2016 et selon son manager Diane Béa, elle a déjà accompagné 10 mille étudiants de 16 pays d’Afrique avec un taux de réussite de leurs études de 98 %.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

blank

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire