L’aéroport de Bouaké équipé d’un véhicule-incendie

Les autorités ivoiriennes envisagent de certifier l’aéroport de Bouaké,
afin qu’il puisse accueillir des vols internationaux. Dans cette
perspective, elles dotent progressivement la plateforme d’équipements
modernes.

L’aéroport de Bouaké dispose désormais d’un véhicule-incendie «
ultramoderne». L’engin de type VMA (VMA112) a été mis en service par
le ministre des Transports ivoirien, Amadou Koné, ce lundi 8 août 2022.

Il est doté d’une capacité de 10 000 litres d’eau et de 1 200 litres
d’émulseur, fonctionnant à partir d’un système d’intervention de
dernière génération, et équipé de 6 roues motrices (6X6).

« /Cette acquisition permettra d’accroitre la capacité du système de
sécurité de l’aéroport de Bouaké, le faisant passer du niveau 5 de
protection au niveau 6. Et ce, dans la logique de faire certifier
l’aéroport, afin de recevoir des vols internationaux/ », assureJean
Louis Moulot,le directeur général de la Société d’exploitation et de
développement aéroportuaire aéronautique et météorologique (SODEXAM), le
gestionnaire des aéroports ivoiriens.

Le ministre a quant à lui félicité la SODEXAM pour l’acquisition de cet
engin, qui s’inscrit en droite ligne de la politique gouvernementale en
matière de transport aérien, visant notamment à moderniser et développer
les infrastructures du secteur. La mise en service de cet équipement a
eu lieu en présence du représentant résident de l’Agence pour la
sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA),
Sidi Koné.

«Cette cérémonie a été également l’occasion pour l’ASECNA d’offrir un
véhicule-incendie médicalisé de type PSE 1100 au ministre des
Transports, qui a décidé de mettre ce nouveau engin à la disposition du
Groupement des sapeurs-pompiers militaires (GSPM) de Bouaké», informe
le ministère.

L’aéroport de Bouaké, dans le centre de la Côte d’Ivoire, est
essentiellement desservi par des vols militaires et par ceux de la
compagnie aérienne nationale, Air Côte d’Ivoire. Dans le cadre de sa
mise à niveau, la SODEXAM a signé le 26 mai 2021, un mémorandum avec
l’entreprise italienne Amatec pour la construction d’un dépôt de
carburant d’avion et un système d’avitaillement. Un an avant, en 2020,
le gouvernement ivoirien a adopté un décret portant ratification de
l’Accord de prêt d’un montant total de 25 milliards francs CFA
(42 millions USD) conclus avec la Banque Ouest Africaine de
Développement (BOAD) et la République de Côte d’Ivoire, en vue du
financement partiel du projet de réhabilitation de l’aéroport, en plus
de celui de Korhogo dans le nord du pays.

Newsaero.info

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

blank

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire