Diabète et hypertension – 350 personnes bénéficient d’un dépistage gratuit à Bonoua

Grâce à la Fondation Abassoh Darius Okon (Fado), au moins 350 personnes ont passé des examens médicaux visant à détecter le diabète et l’hypertension artérielle. L’action à caractère humanitaire s’est déroulée samedi et dimanche 14 août au groupe scolaire AB de Yaou dans la commune de Bonoua, au sud-est d’Abidjan. Elle a été doublée d’une opération de déparasitage de 800 enfants et de remise de vêtements aux démunis.

Le diabète et l’hypertension artérielle sont considérés par certains médecins comme des tueurs silencieux qui, s’ils ne sont pas vite détectés constituent un gouffre financier pour les patients.
C’est la raison pour laquelle la Fado a mobilisé ses partenaires autour de cette campagne qui a tenu ses promesses au regard de l’intérêt des populations cibles.

Pour Darius Abassoh, président de la Fado, il s’agit là de la déclinaison de l’un des objectifs assignés à sa fondation. A savoir, venir en aide aux personnes vulnérables par l’offre de soins de santé et de prise en charge médicale. Aussi, le diabète et l’hypertension artérielle ont-ils été choisis pour l’opération de dépistage parce que selon lui, ce sont des maladies coûteuses en termes de prise en charge et parce qu’on peut en être porteur sans le savoir. « Je demande aux gens de tout faire pour connaître leur statut sur ces maladies au moins une fois tous les deux mois », a-t-il lancé.

Le secrétaire général de la cour royale de Bonoua, Mathieu Assamoi s’est dit heureux de cette initiative. « Les gens rechignent à aller vers les médecins, parce qu’ils n’ont pas les moyens donc si les médecins viennent vers les patients, c’est une bonne chose. Le bénéfice de cette action humanitaire est énorme. Une fois le dépistage fait nous espérons que les gens vont en tenir compte pour surveiller leur santé », a-t-il commenté.

Les personnes qui ont défilé sous les tentes durant les deux jours ont été informés sur le niveau de leur glycémie et de leur tension artérielle. En plus des conseils du docteur Wilfried Diopo, médecin qui a couvert cette campagne.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

blank

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire