La Russie n’envisage le recours à l’arme nucléaire qu’en cas d’ «urgence» – des missiles hypersoniques déployés à Kaliningrad

Le ministère russe des affaires étrangères a déclaré jeudi que la Russie n’utiliserait son arsenal nucléaire que dans « des circonstances d’urgence » et qu’elle n’avait aucun intérêt à entrer en confrontation directe avec l’OTAN et les Etats-Unis. S’exprimant lors d’un point de presse, Ivan Netchaïev, porte-parole du ministère, a ajouté que l’arme nucléaire ne serait utilisée que comme mesure de « riposte ».

Mardi, le ministre russe de la défense avait assuré que Moscou n’avait « pas besoin » d’utiliser l’arme nucléaire dans le cadre de ses opérations militaires en Ukraine, qualifiant de « mensonges absolus » les informations de presse selon lesquelles son pays pourrait déployer des armes nucléaires ou chimiques dans le conflit en cours.

Zaporijia/La Russie n’écarte pas un arrêt de la centrale nucléaire

Depuis plusieurs jours, le site de la centrale nucléaire de Zaporijia conquis par la Russie en mars, situé dans l’est de l’Ukraine, est visé par des bombardements « vraisemblablement ukrainiens », mais dont Russes et Ukrainiens se renvoient la responsabilité.

Les services d’intelligences occidentaux (UK, USA, Italie, RFA etc.) qui jurent tout savoir sur la guerre en cours, restent eux aussi « incapables » de dire qui tire sur cette centrale, la plus grande d’Europe. 

Une « évolution négative de la situation liée au bombardement de la centrale » pourrait déclencher, selon un message du ministère de la défense russe publié jeudi sur Telegram, « la mise en réserve froide [de] groupes électrogènes (…), ce qui conduira à l’arrêt de la centrale nucléaire ».

Dans son message, Igor Kirillov, chef de la force de protection radiologique, chimique et biologique des forces armées russes, met également en garde contre les conséquences d’un accident nucléaire et le risque de « libération de substances radioactives dans l’atmosphère à des centaines de kilomètres ». Le message est accompagné d’une carte faisant apparaître les pays, dont la Pologne et l’Allemagne, qui pourraient être touchés par des contaminations en cas d’accident nucléaire à Zaporijia.

La Russie déploie des missiles hypersoniques à Kaliningrad

L’armée russe a annoncé avoir déployé jeudi des avions équipés de missiles hypersoniques dernier cri à Kaliningrad, dans un contexte de vives tensions autour de cette enclave russe entourée de pays de l’OTAN.

« Dans le cadre de la mise en place de mesures stratégiques de dissuasion supplémentaire, trois MiG-31 avec des missiles hypersoniques Kinjal ont été redéployés sur l’aérodrome de Tchkalovsk, dans la région de Kaliningrad », a déclaré le ministère russe de la défense dans un message posté sur Telegram. Les appareils formeront une unité de combat « opérationnelle vingt-quatre heures sur vingt-quatre », a-t-il ajouté.

Les missiles balistiques hypersoniques Kinjal (« poignard », en russe) et ceux de croisière Zircon appartiennent à une famille de nouvelles armes mises au point par la Russie, que son président, Vladimir Poutine, qualifie d’« invincibles », car censées pouvoir échapper aux systèmes de défense adverses. La Russie a plusieurs fois annoncé qu’elle avait utilisé des missiles hypersoniques en conditions réelles en Ukraine dans le cadre de l’offensive de grande ampleur qu’elle mène depuis février.

Le déploiement de ces missiles à Kaliningrad, un territoire déjà très militarisé, intervient sur fond de bras de fer entre l’Union européenne (UE) et Moscou depuis ces dernières semaines au sujet de cette enclave située sur la Baltique. En application des sanctions de l’UE décidées en réponse à l’attaque russe contre l’Ukraine, la Lituanie avait cessé en juin d’autoriser le transit par son territoire de certaines marchandises en direction de Kaliningrad. Après des protestations et des menaces de Moscou, l’UE a fini par demander à Vilnius d’autoriser le transit par rail de biens russes, hors matériel militaire.

Avec Lemonde.fr

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

blank

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire