Depuis Buyo Stéphane Kipré « recadre » les opposants « détracteurs » du Ppa-Ci

« On ne crée pas un parti pour s’attaquer à un parti d’opposition »

Parti en tournée de remobilisation dans la région de la Nawa, le 1er Vice-président du Parti des Peuples Africains a animé un meeting le vendredi 19 août 2022 dans la commune de Buyo. Dans cette ville qui abrite l’un des plus importants barrage hydroélectrique de la Côte d’Ivoire, il a déploré l’état de délabrement de la ville. Stéphane Kipré a rendu un hommage posthume à Miaka Oureto pour sa fidélité et sa loyauté à Laurent Gbagbo. L’orateur a saisi cette tribune de Buyo pour recadrer certains propos de politiciens de l’opposition donnant dans le dénigrement à l’encontre du Ppa-Ci.

A ce propos, ci-dessous de larges extraits de la réplique de Stéphane Kipré :

« Je suis heureux d’être parmi vous aujourd’hui. Je suis d’autant plus heureux que Buyo est une ville chère au cœur du président Laurent Gbagbo, président du PPA-CI. Le président Gbagbo est attaché à Buyo parce que vous lui avez donné un fils valeureux avec qui il a mené le combat pour une Côte d’Ivoire souveraine, démocratique et prospère : Je voudrais saluer la mémoire du professeur Miaka Oureto Sylvain. Miaka, un exemple de loyauté en politique. La loyauté en politique se mesure quand ça ne va. Et en 2011, pendant que le feu s’abattait sur nous, un homme s’est dressé et a permis que les pro Gbagbo ne disparaissent pas. Je me rappelle qu’en 2011, nous nous sommes retrouvés à Dakar où il conduisait des négociations avec une délégation du pouvoir grâce à un médiation du président Macky Sall. Et déjà, il demandait la libération de tous les détenus et le retour des exilés.

Et à ce propos, je me souviens que lorsque pendant les discussions on demandait certaines choses au professeur Miaka, il répondait toujours « Je suis d’accord mais moi je ne suis qu’un intérimaire. Les vrais patrons du parti sont en prison. Ce sont eux qui peuvent convaincre les militants d’accepter ce que vous me demandez ». Et c’est ainsi que le pouvoir s’est résolu à libérer certains des nôtres qui étaient en prison. Et pourtant Miaka pouvait essayer de partir ou même de s’accaparer le parti de son mentor. Quand ça ne va pas, on ne part pas. On reste et ensemble, on redresse la barre. Et c’est ce que le président Miaka a fait et c’est pour cela que je peux vous dire parent de Buyo que vous pouvez être fiers d’voir donné un tel fils à la Côte d’Ivoire.

Nous devons nous préparer à reconquérir le pouvoir d’État pour construire la Côte d’Ivoire à laquelle le président Gbagbo a rêvé avec le professeur Miaka Oureto.

Au PPA-CI, nous sommes dans l’opposition et nous, nous préparons la reconquête du pouvoir. Quand on crée un parti, c’est pour proposer une alternative crédible aux populations, pour prendre le pouvoir et appliquer son programme. On ne crée pas un parti pour s’attaquer à un autre parti d’opposition. On crée un parti pour conquérir le pouvoir. Combattre le PPA-CI n’est pas un programme politique. S’attaquer aux problèmes des ivoiriens, c’est le vrai sens d’un engagement politique. Je ne comprends pas comment on peut créer un parti pour s’occuper des autres.

Population de Buyo,

Comment peut-on voir l’état dans lequel se trouve le département de Buyo et rester dans les petits débats de personnes ? Avançons ! La situation est urgente. Nous sommes avec le président Gbagbo et c’est le leader qui sait avancer malgré les bourrasques.

Regarder vous-même ! Alors que j’étais déjà à Soubré qui est dans la région de la Nawa, pour venir ici à Buyo, il a fallu que je vienne d’abord à Issia qui est dans la région du Haut-Sassandra à cause de l’état désastreux de la voie. Pour passer d’un département à un autre département d’une même région, il faut faire un grand détour. C’est ce que le président Gbagbo appelle « la Côte d’Ivoire des Oubliés »

La ville de Buyo fournit de l’électricité à toute la Côte d’Ivoire mais regardez-vous même dans quel état de délabrement se trouve le département. Buyo fait pitié et c’est pourquoi le président Gbagbo a pensé la décentralisation. La décentralisation, la vraie, est la solution à ce genre de problème et celui qui a pensé la décentralisation de la Côte d’Ivoire est le président Gbagbo et nous avons encore la chance de l’avoir parmi nous. Nous devons reprendre le pouvoir pour appliquer la vraie décentralisation. Buyo produit du cacao. Buyo produit l’hévéa. Buyo est une référence en matière de produits de pêche. Les populations de Buyo devraient ressentir les retombées économiques de leur force de production ».

Apo Gisèle, présidente de la ligue des femmes et Zade Eden, présidente de la ligue des jeunes ont exhorté les ivoiriens à vaincre la peur pour s’engager franchement dans le combat pour une autre Côte d’Ivoire.

SD (infos : SB à Buyo)

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

blank

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire