Taabo: Le CNS sensibilise les enfants et les populations sur le danger du travail des enfants

Taabo: Le CNS sensibilise les enfants et les populations sur le danger du travail des enfants

Le Comité National de Surveillance des actions de lutte contre la Traite,
l’Exploitation et le Travail des Enfants (CNS) a lancé officiellement une
campagne de sensibilisation des enfants et des populations sur les
dangers du travail des enfants, le mardi 23 août 2022, dans la sous-
préfecture de Taabo.

Le thème de l’édition 2022 de cette campagne de sensibilisation est :
« la sensibilisation et l’éducation des enfants pour l’élimination du travail
des enfants ». C’est par un atelier pédagogique que l’équipe du CNS
composée de M. Amani Konan Michel, consultant national en charge du
Travail des Enfants au Cabinet de la Première Dame et M. Beugré
Désiré, Président de l’ONG « Les amis de San-Pedro », a débuté cette
campagne dans la salle des fêtes de la sous-Préfecture de Taabo. Ce
sont une centaine d’enfants venus de l’ensemble des villages de la sous-
Préfecture qui ont pris part à cet atelier pédagogique.

L’honneur est revenu à M. Beugré Désiré, Président de l’ONG « Les
amis de San-Pedro » d’entretenir les enfants sur le circuit de production
de la pépite de cacao à la tablette de chocolat. Pour ce faire, il a diffusé
un film de 8 minutes qui aborde ce thème. Après la visualisation du film,
les enfants ont pris part à une série de question.

M. Amani Konan, Consultant National en charge de la question du
Travail des Enfants, a pour sa part, expliqué par le menu aux tout-
petits la différence entre les pires formes de travail des enfants et le
travail socialisant.

Madame N’Da Nadia Bindé, chef de Cabinet de la Première Dame et
représentante de Madame Yao Patricia Sylvie, Secrétaire Exécutive du
CNS, a expliqué aux enfants l’importance de cette campagne de
sensibilisation. En effet, pour l’émissaire de la Première Dame, cette
campagne de sensibilisation a pour objet de faire prendre conscience
aux enfants qu’ils ont des droits et que leur place est à l’école et non
dans les plantations de cacao. Elle a expliqué que les tout-petits peuvent

néanmoins accompagner leurs parents dans les plantations, en réalisant
les travaux dits socialisant.
Après cette rencontre, l’équipe du CNS a rencontré les populations de
Taabo.

A cette occasion, la rencontre a enregistré la présence de plusieurs
personnalités dont M. Traoré Djibril, Secrétaire Général de la Préfecture
de Taabo.

Prenant la parole, Madame N’Da Nadia Bindé, Chef de Cabinet de la
Première Dame, a expliqué aux populations de Taabo, l’enjeu de la lutte
contre le travail des enfants. En effet, Madame Bindé a expliqué que
l’économie de la Côte d’Ivoire est essentiellement basée sur l’agriculture
dont la culture principale de rente est le cacao. Aussi, devant le
phénomène du travail des enfants, l’occident menace de mettre un
embargo sur l’exportation du cacao. Si cette menace est mise à
exécution, c’est toute l’économie du pays qui sera mis en mal. Aussi,
devant cette éventualité, elle a soutenu que la Première Dame a décidé
de s’attaquer à l’une des causes majeures de ce problème qui est la
pauvreté. A cet effet, l’épouse du Chef de l’Etat a initié un programme de
financement des projets des femmes dénommé : « le Fonds d’Appui aux
Femmes de Côte d’Ivoire » (FAFCI).

M. Abraham Koffi, 2 ème adjoint au Maire de Taabo, M. Beugré Kouadio,
Président du Conseil d’Administration (PCA) de la coopérative ETC et M.
Moussa Sawadogo, Président de l’Association des PCA de coopérative
ont tenu respectivement à réaffirmer leurs engagements à lutter aux
côtés de l’épouse du Chef de l’Etat pour l’élimination du travail des
enfants.

Notons également que Madame N’Da Nadia Bindé a, au nom de
la Première Dame, offert la somme de 1.550.000 F CFA aux populations
présentes. En retour, ces derniers ont également offert des vivres à la
représentante de l’épouse du Chef de l’Etat.

DS

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Laisser un commentaire