Foncier rural/La Mé – Ohouochi Clotilde explique le rôle de la Diaspora dans la sécurisation des terres ancestrales en pays Akyé

Le samedi 27 août dernier, l’association AKWOSHU dirigée par l’ex ministre Ohouochi Clotilde, a tenu son deuxième séminaire sur le foncier rural à YakasséAttobrou, autour du thème « protection de l’environnement et sécurisation des terres du Domaine Foncier Rural dans le pays Akyé. Rôle et place de la Diaspora ».

Initialement prévu à la place Laurent Gbagbo, le séminaire sur le foncier rural initié par l’association AKWOSHU, a finalement eu lieu à l’hôtel résidence Attobrou en présence de plusieurs participants venus des différentes sous-préfectures de la région de la Mé, dont des chefs coutumiers, parmi lesquels figurait Nanan GBERI Séka Dieudonné, Chef du Canton Attobrou, et ce, en dépit des crachins qui tombaient sur la ville.

Apportant plus de lumière aux raisons essentielles de la tenue du deuxième séminaire sur le foncier rural après celui du 10 novembre 2019 à Paris, Ohouochi Clotilde a affirmé que « la problématique du foncier rural occupe une place de choix dans les missions que nous nous sommes assignées et est inscrite dans notre Matrice d’actions prioritaires 2018-2023 ».

Poursuivant son intervention, l’ex Ministre des Affaires sociales et de la Solidarité nationale indique que « les ventes massives des terres agricoles, l’exploitation abusive des ressources naturelles, la déforestation sont des défis économiques et écologiques majeurs qui nous interpellent tous. Des constats et témoignages récurrents, de même qu’une littérature abondante en la matière, nous confortent quant à la cohérence et à la pertinence de notre démarche »

L’organisation du séminaire, consistait donc pour l’association AKWOSHU à mobiliser les populations autour de la problématique du Foncier rural en vue de les impliquer dans le processus de sécurisation des terres et la protection de l’environnement.

Créée à Paris le 30 janvier 2016, l’association AKWOSHU regroupe les ressortissants de la Région de la Mé et des sous-préfectures d’Anyama et de Brofodoumé résidant à l’extérieur de la Côte d’Ivoire.

L’association selon Ohouochi Clotilde « se veut une plate-forme de réflexions prospectives, d’innovations et d’actions stratégiques en faveur du développement holistique du Pays Akyé ».

Adingra OSSEI, Correspondant

Akondanews.net

Commentaires Facebook
Share:

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire